vendredi 3 février 2023
Accueil | Société | FACE A LA CRISE HUMANITAIRE AU MALI : Plus de 234 milliards pour faire face aux besoins de 3,6 millions de personnes

FACE A LA CRISE HUMANITAIRE AU MALI : Plus de 234 milliards pour faire face aux besoins de 3,6 millions de personnes

Cette année, l’appel de fonds de la communauté humanitaire au Mali s’élève à 390 millions de dollars (soit 234 780 000 000 francs Cfa), a précisé un communiqué publié la semaine dernière par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA). Recherché à travers le Plan de Réponse Humanitaire (PRH), ce financement vise à couvrir les besoins humanitaires de 3,6 millions de personnes, soit 1,3 million de plus qu’en 2019 à la même période.

 

«Cette augmentation s’explique par la persistance des conflits et l’instabilité sécuritaire notamment dans la région transfrontalière du Liptako-Gourma combinée aux effets des poches de sècheresse et des inondations», a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

«Ces fonds serviront à sauver des vies, faciliter l’accès aux services sociaux de base, assurer la protection des populations et renforcer leur résilience», a-t-il précisé. Toutefois, il convient de noter que cet appel a été élaboré avant la déclaration de la pandémie de COVID-19 qui affecte maintenant le Mali (56 cas aujourd’hui, dont 12 guérisons).

«Avec cette nouvelle donne, la réponse humanitaire va demander plus de ressources financières afin de répondre de façon adaptée aux besoins vitaux des personnes affectées par les conflits et les aléas climatiques mais également de mener des actions de prévention et de prise en charge des cas de COVID-19», a averti le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies.

Sur les 324 millions de dollars recherchés en 2019, a rappelé OCHA, un total de 167 millions de dollars a été mobilisé au 31 décembre 2019, soit un taux de financement de 52 %. Et ces fonds ont permis d’assister 1,3 million de personnes dans le pays.

«J’exprime toute ma gratitude aux partenaires techniques et financiers qui ont rendu ces actions possibles. Cette année, nous avons encore plus besoin de leurs contributions et de celles d’autres donateurs pour sauver des vies au Mali et participer aux efforts visant à rendre les populations plus résistantes face aux chocs», a déclaré Mme Mbaranga Gasarabwe, Coordonnatrice humanitaire pour le Mali.

Moussa Bolly

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Interdiction du sachet plastique au Mali: La persistance de la vente cache-t-elle un négoce protégé?

  Sous la table, le boutiquier du coin offre encore un emballage censé prohibé par …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils