lundi 1 juin 2020
Accueil | Economies | EXPORTATION DES MANGUES: Le Mali risque gros

EXPORTATION DES MANGUES: Le Mali risque gros

  

De nouvelles mesures ont été introduites par l’Union Européenneen réponse à la présence de mouches des fruits (Tephritidae non européennes). Elles ont été adoptées le 21 mars 2019 en tant que directive d’application de la Commission (UE) 2019/523, modifiant les annexes I à V de la directive phytosanitaire. Elles vont rentrer en vigueur le 1er septembre 2019. A cet effet, l’Office de Protection des Végétaux (ONPV) doit envoyer un dossier à la Commission européenne, décrivant en détail le traitement appliqué, ceci avant le début de la date butoir.

L’Interprofession de la Filière Mangue du Mali a organisé, le lundi 19 août 2019, dans la salle de conférence de l’Office de Protection des Végétaux (OPV), un atelier d’information. Cette directive implique beaucoup de choses pour la filière, qui en fait, sans une prise en compte de ces directives, la mangue du Mali risque d’être suspendue des exportations des mangues vers l’Europe.

Le Mali est l’un des plus grands pays producteurs de mangue. Il produit quelques 600 000 tonnes par an pour et injecte environ 11 milliards de FCFA dans  l’économie nationale.

De plus en plus de fruits et légumes frais arrivent sur le marché européen. L’année dernière, pour la première fois le volume à atteint plus de dix millions de tonnes. Cependant, l’Europe a beaucoup d’exigences relevant de la sécurité alimentaire, de l’environnement et des questions sociales.

Des contrôles seront menés par le service des douanes sur l’expédition pour certifier qu’elle a été produite, par exemple au Mali, et qu’elle répond aux réglementations d’origine. En cas de défaut, cela entraînera la destruction des lots de fruits. Les exigences sont plus souples dans les pays européens du Sud et de l’Est, les exigences sont plus souples du fait du nombre plus important de petits détaillants. Ils peuvent négocier les différentes barrières avec leurs importateurs. Par conséquent, les pays du Sud de l’UE offrent plus d’opportunités aux exportateurs d’Afrique de l’Ouest.  C’est la raison pour laquelle les exportateurs professionnels doivent travailler avec des producteurs qui prennent vraiment soin de leurs plantations (suivis des cultures, traitements, etc.).

Les opportunités qui s’ouvrent aux exportateurs d’Afrique de l’Ouest consistent en une amélioration de la qualité du fruit en général et de l’emballage en particulier. Il est crucial pour son aspect visuel et influence favorablement les décisions d’achat des acheteurs et des consommateurs.

En Afrique de l’Ouest, les mangues sont exportées notamment par la Côte d’Ivoire, Sénégal, Nigeria, Mali, Burkina Faso, Guinée, et Togo. Particulièrement, la variété Kent est la plus recherchée par les marchés de l’UE.

Mahamadou YATTARA INFO SEPT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Équipements militaires : L’Algérie offre plusieurs véhicules militaires aux FAMa

Le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, S.E.M. Tiébilé DRAMÉ et son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils