mercredi 22 septembre 2021
Accueil | Société | En lieu et place d‘une adresse à la Nation : Bah N’Daw sert aux Maliens un conseil supérieur de la défense

En lieu et place d‘une adresse à la Nation : Bah N’Daw sert aux Maliens un conseil supérieur de la défense

Le Conseil supérieur de la défense nationale  réunie mardi 1er décembre a pris une série de mesures visant à freiner la propagation de la Covid-19 au Mali. Six mesures ont été prises au cours de cette rencontre présidée par le chef de l’État, Bah N’Daw. Beaucoup se demandent si finalement le discours à la nation annoncé en préalable s’est transformé en un conseil. Puisque celui-ci s’est planché sur le COVID-19 exactement comme le discours fuité.

Le conseil présidé par le Président de transition a pris six (6) mesures. Il s’agit du renforcement de l’application des mesures de prévention dans les espaces publics et les lieux de regroupement à travers le lavage des mains au savon et/ou l’utilisation du gel Hydro alcoolique, le port obligatoire de masque, le respect de la distanciation physique et l’encouragement de la rotation des équipes de travail des services, du télétravail ainsi que des cours en ligne ; renforcer la surveillance épidémiologique par le dépistage de masse dans les lieux de regroupement (formations sociosanitaires, écoles, universités, lieux de spectacles et de sport, lieux de culte, marchés, gares routières…), l’identification, le dépistage systématique et le suivi de toutes les personnes-contact, le dépistage des voyageurs entrant au Mali sans certificat de PCR COVID-19 négatif par des tests rapides validés par l’Institut national de santé publique (INSP) au niveau des cordons sanitaires des frontières terrestres ; renforcer la communication et la mobilisation sociale face à la seconde vague de la pandémie de Covid-19 au Mali à travers la sensibilisation sur l’existence et la gravité de la maladie ainsi que ses conséquences socio-économiques ; améliorer la qualité de la prise en charge des cas de Covid-19 à travers le renforcement en capacité de ressources humaines, la disponibilité des intrants (médicaments, Oxygène, équipements de prise en charge des cas et de comorbidités), le renforcement de la communication pour le changement de comportement à l’égard des personnes atteintes de la COVID-19 suivies à domicile et de leurs familles ; assurer la disponibilité des tests de diagnostic de laboratoire et des consommables nécessaires pour les tests ; assurer le financement des activités de prévention et de riposte, dans le but de garantir l’application effective de ses mesures, le Conseil exhorte les populations à s’impliquer davantage aux côtés du gouvernement, et ce dans un esprit de civisme et de responsabilité.

Ces mesures visent selon le Conseil Supérieur de la Défense Nationale (CSDN) à rompre la chaîne de transmission de la pandémie à Coronavirus.

À ces dispositions s’ajoutent, l’encouragement de la rotation des équipes de travail des services, du télétravail ainsi que des cours en ligne. Des tests rapides seront prévus pour les voyageurs entrants au Mali sans certificat de PCR COVID-19 au niveau des frontières terrestres, précise le communiqué. Le document ajoute aussi que la communication et la mobilisation sociale face à la seconde vague de Covid-19 seront renforcées à travers la sensibilisation.

Il a été également décidé d’améliorer la qualité de la prise en charge des cas de Covid-19. Pour cela, un renforcement en capacité de ressources humaines, la disponibilité des médicaments, d’Oxygène, d’équipements de prise en charge des cas et de comorbidités est prévu. Le Conseil Supérieur de la Défense précise également que ces mesures feront l’objet d’une évaluation périodique pour permettre leur adaptation à l’évolution de la situation.

KADOASSO I.

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils