vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Société | Embuscade à Aguelhok : Deux casques bleus ont péri

Embuscade à Aguelhok : Deux casques bleus ont péri

La journée d’hier mardi a été marquée par une violence meurtrière, la énième du genre, à Aguelhok, dans le nord-est de notre pays, près de la frontière algérienne. Là, deux casques bleus ont perdu la vie dans une embuscade tandis qu’un troisième a été grièvement blessé. L’information a été donnée par la MINUSMA qui ne finit jamais d’enregistrer des pertes en vies humaines.

Dans un communiqué rendu public à chaud, hier mardi, la mission onusienne au Mali affirme que le coup d’hier s’est produit aux environs de 6h 30, à 5km d’Aguelhok où les soldats tués étaient en patrouille à pied. Le communiqué ne précisait pas, cependant, la nationalité de ces casques bleus ; mais, selon une source bien informée indique qu’il s’agirait des éléments du contingent tchadien.

«Cette attaque s’ajoute à une vague de violences qui, au cours des dernières semaines, a ciblé, sans distinction, les populations civiles, les forces armées maliennes et les forces internationales », a déploré le Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, cité dans le texte.
«Ces violences ne visent qu’à ébranler les efforts du camp de la paix pour ramener la stabilité et l’unité au Mali », a-t-il estimé, réaffirmant le soutien de la MINUSMA aux «efforts du Gouvernement malien et des autres parties signataires ainsi que du peuple du Mali dans la mise en œuvre de l’accord  de paix ».

En rappel, un Casque bleu libérien avait été tué le 3 mai dernier dans une attaque contre le camp de la force de l’ONU à Tombouctou. Cette attaque, comme la plupart de celles perpétrées ces dernières semaines dans notre pays, avait été revendiquée par le «Groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans», alliance djihadiste récemment créée, sous le commandement du Chef islamiste touareg Iyad Ag Ghali.
Déployée, depuis juillet 2013, la MINUSMA est, faut-il le rappeler, la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995, avec plus de 70 Casques bleus tués en opération.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

VOL DE MOTOS A KAYES N’DI: 3 personnes arrêtées par la Police 

    Le Commissariat de Police du 2e arrondissement de Kayes a mis la main …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils