mardi 18 mai 2021
Accueil | Politique | ELABORATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE PREVENTION DE LA VIOLENCE EXTREMISTE ET DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME

ELABORATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE PREVENTION DE LA VIOLENCE EXTREMISTE ET DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Le Ministère en charge des Affaires Etrangères en collaboration avec le PNUD et l’ambassade des Etats Unis a organisé du 28 au 30 juin 2016 au CICB, une consultation pour l’élaboration de la stratégie nationale de prévention de la violence extrémiste et de lutte contre le terrorisme. La cérémonie d’ouverture présidée par M. Abdoulaye Diop, ministre en charge des Affaires Etrangères a eu lieu en présence de M. Paul Folmsbee, ambassadeur des Etats unis au Mali ainsi que plusieurs autres personnalités. Les questions relatives à l’extrémisme violent et au terrorisme sont des problématiques mondiales qui compromettent la paix, la sécurité, l’exercice des droits humains et le développement. Aucun pays, ni aucune région n’est à l’abri de ses effets. Face à ce fléau mondial, il est primordial que tous les pays se dotent de stratégie et de plan d’action efficaces pour y faire face. Au Mali, l’expansion de la radicalisation est une menace pour la paix, la stabilité, et le développement. Cette paix qui a été obtenue au prix de multiples efforts et sacrifices des hommes et des femmes de ce pays, doit être préservée et consolidée. La réflexion sur l’extrémisme violent ne doit pas être réduite au seul prisme de la religion. La mise en exergue d’autres marqueurs de l’identité peut revêtir une importance déterminante notamment: les appartenances ethniques, politiques et nationalistes. A cela s’ajoute la question de la jeunesse qui représente 60% de la population dont 50% sont au chômage. C’est une question fondamentale qui peut hypothéquer les efforts pour la consolidation de la paix et les changements transformationnels auxquels aspire le Mali.

 

lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Remaniement ministériel: Devons-nous nous attendre à un retour des militaires aux postes régaliens de l’État ?

L’un des problèmes du gouvernement de l’acte I de Moctar Ouane était aussi la forte …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils