samedi 28 novembre 2020
Accueil | Société | Edito : Le plus célèbre otage au monde, Soumaila Cissé, enfin libre

Edito : Le plus célèbre otage au monde, Soumaila Cissé, enfin libre

Le jeudi 08 octobre 2020 sera inscrit désormais en lettres d’or dans les annales de l’histoire moderne du Mali. En effet, le plus célèbre otage du monde, le chef de file de l’opposition malienne, le député élu de la circonscription de Niafunké, Soumaila Cissé, a retrouvé l’entièreté de sa liberté après six mois de privation, de captivité et de restriction. Aux mains de ses ravisseurs depuis le 25 mars 2020, le Président de l’URD retrouve enfin sa famille, ses camarades du parti, ses amis, ses sympathisants et tous les anonymes qui se sont battus corps et âme pour qu’il retrouve la liberté. Dans ses premiers mots, Soumaila Cissé  a remercié les nouvelles autorités maliennes pour leur implication, leur diligence et les énormes sacrifices qu’elles ont consentis pour sa libération. Il n’a pas manqué de rendre hommage aux chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UEMOA, pour avoir consacré leur énergie et temps afin qu’il puisse recouvrer sa liberté. Il a été reconnaissant envers la communauté internationale avec à sa tête  l’ONU,  l’Union Africaine, l’Union Européenne  et surtout  à tous ceux qui ont joué un rôle  si minime soit-il, depuis son Kidnapping jusqu’à sa libération.

Pour rappel, Soumaila Cissé a été kidnappé en pleine campagne pour les élections  législatives à Niafunké, sa circonscription électorale et  natale. Ses ravisseurs l’ont pris avec une douzaine d’autres personnes, après avoir tué son garde de corps. Depuis le 25 mars jour de son enlèvement jusqu’à sa libération peu d’informations ont été distillées à propos de ses ravisseurs et du motif de son rapt, ce qui a plongé les militants de son parti, les citoyens lambda dans une spéculation, voire supputation saugrenues. Il avait même été donné pour mort par certains, tout comme d’autres avaient parlé de son expédition en Algérie ou en Mauritanie, voire même en Lybie. Ce qui aurait surpris beaucoup d’observateurs de la scène politique malienne, c’est non seulement  la manière dont il a été enlevé, le mystère qui a entouré cet enlèvement, mais aussi et surtout le silence coupable des autorités d’alors. Ni l’identité des ravisseurs encore moins leurs revendications n’ont été sues par les cadres du parti de Soumaila Cissé.

On en saura davantage quand Soumaila Cissé parlera, mais d’ores et déjà, place est  à la fête des militants et cadres de l’URD  pour célébrer le retour de leur champion, en attendant la bataille politique. Enfin, par cette libération du chef de file de l’Opposition, les Nouvelles autorités de la transition semblent engrangées une belle prouesse. Par cet acte hautement salutaire, Bah N’Daw, le Président de la transition, Assimi Goita le vice-président  et Moctar Ouane le premier ministre viennent de mettre un point précieux dans leur besace et à l’heure du bilan, au terme de la transition, ils en exhiberont et comptabiliseront. Le dernier verrou vers Koulouba  a-t-il sauté devant Soumaila Cissé ? La réponse dans quelques mois avec l’élection du Président de la République.

Youssouf Sissoko

Malick Diancoumba

Voir aussi

SOUTIEN AUX INSTANCES JUDICIAIRES DANS TROIS CERCLES : la MINUSMA appuie en matériel de lutte contre la COVID-19

Remis de matériels pour prévenir la propagation de Covid-19 aux autorités judiciaires des cercles d’Ansongo, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils