mercredi 29 juin 2022
Accueil | Société | Douanes maliennes sur le front syndical : Le SNTD exige un changement des conditions

Douanes maliennes sur le front syndical : Le SNTD exige un changement des conditions

Au siège de la confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), le 8 juillet dernier, les Responsables du syndicat national des travailleurs des Douanes, sous la direction du Secrétaire Général, Moussa Gaoussou Sissoko, étaient face à la presse.

 

Le syndicat national des travailleurs de la Douane du Mali, en organisant cette conférence de presse entend montrer à l’opinion publique nationale et internationale que, contrairement aux allégations faites par les personnes mal renseignées ou mal intentionnées qui sont en train de faire croire qu’il n’y a qu’un seul syndicat à la Douane, se trompent. Il existe bel et bien une autre section syndicale des Soldats de l’Economie nationale dénommée Syndicat national des travailleurs des Douanes (SNTD). Un syndicat autorisé par l’acte de conformité du 9 mars 2017 du Tribunal de la Grande instance de la Commune VI, et reconnu par les plus hautes autorités du pays et la Direction Générale des Douanes du Mali. Il est en rapport avec la Fédération Nationale des Travailleurs des Administrations des Finances (FNATAF), qui est affilié à la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM).

Après l’obtention de l’acte de conformité, il y a de cela 5 mois, le SNTD veut, selon ses Responsables, lutter contre l’injustice, l’exclusion, le népotisme et la gabegie. Dans ses revendications, il met en priorité l’amélioration des conditions de vie et du niveau de salaires des Douaniers. Les Douaniers, malgré qu’ils aient le Statut de Soldats de l’Economie nationale, seraient les plus mal payés de la République. «Il faut que cela change », martèle le Secrétaire Général du SNTD.

Aux chapitres des doléances, il est à noter : L’instauration d’un statut autonome de l’administration des Douanes du Mali ; l’application immédiate du plan de carrières des travailleurs des Douanes ; le perfectionnement des cadres de l’administration douanière pour un développement du capital humain ; la relecture des différents actes administratifs portant primes et indemnités octroyées aux travailleurs de l’administration de la Douane en vue de leur rehaussement ; assurer davantage la protection des agents des Douanes dans l’exercice de leur fonction ; le relèvement du niveau du niveau de la prime de fonction à 50% ; uniformiser les primes de saisie des contentieux par rapport aux taux de la Sous-région (soit 50%) ; éviter les mutations des agents pendant les années scolaires ; impliquer le syndicat national des travailleurs des Douanes (SNTD) dans la gestion de l’administration douanière et le respect des impositions du décret fixant la durée du séjour dans les postes d’emploi. Ce cahier des doléances a été, souligne les conférenciers, remises au Directeur Général des Douanes avec ampliation au Ministre de l’Economie et des Finances, à la CSTM, à la section syndicale des Douanes et à l’UNTM.

Par ailleurs, le syndicat confirme le dépôt du programme des tournées des Responsables de cette section syndicale sur le terrain en vue de rencontrer leurs militants et militantes pour échanger avec eux à partir du 10 juillet 2017.

Mohamed BELLEM

 

Rédaction

Voir aussi

La société Yattassaye-Fils SARL victime de certains agents véreux et concurrents indélicats

  Depuis quelque temps, des informations diffamatoires sont publiées sur une vraie fausse affaire dite …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils