jeudi 6 octobre 2022
Accueil | Société | DISTRIBUTION DES CARTES ELECTEURS: La population impatiente

DISTRIBUTION DES CARTES ELECTEURS: La population impatiente

Comme annoncé par les plus hautes autorités du pays, le retrait des cartes électeurs a commencé dans la plus part des localités à travers le pays. Mais face à la lenteur du système et à la longue file d’attente, les électeurs potentiels se montrent impatients et critiquent le système de distribution. Reportage

Si les autorités tiennent à la tenue de l’élection présidentielle le 29 juillet, les électeurs, eux ne veulent pas rater l’occasion de voter, mais une chose est claire, il faut mettre beaucoup de temps pour avoir sa carte électeur. Une situation qui provoque la colère chez les populations.

A l’école fondamentale de Niarela ce lundi 25 juin 2018 vers 11h, seulement une salle était ouverte pour tout le quartier de Niarela. Une situation qui laisse la foule sur ses nerfs. « Je suis là depuis bientôt une heure du temps, sinon 45 minutes, j’ai vu des gens partir et sans retirer leurs cartes parce qu’ils se sont découragés. C’est très mal organisé, il y’avait près de 30 salles ouvertes lors du vote des municipales et malgré tout il y’avait de l’embouteillage, maintenant pourquoi ouvrir une seule salle pour tout ce monde ? Vraiment je trouve ça très décourageant à mon avis. Il faut que le système change pour que les gens puissent retirer leurs cartes sans trop de peine sinon il ne sert à rien de faire des cartes électeurs biométriques si ça ne servira pas au vote » s’inquiète Modibo Coulibaly, un électeur potentiel. Comme lui, Ousmane, lui est parti sans retirer sa carte et nous explique ses raisons : « Il y’a trois choses qui font que j’ai perdu ma patience aujourd’hui. D’abord je n’ai plus confiance aux prétendants du pouvoir, au vote passé, j’ai voté, mais j’ai été déçu par la suite parce que les choses se sont passées loin de ce que j’espérais. Maintenant ici, il y avait une dame qui a attendu pendant des minutes mais elle est partie sans avoir sa carte pourtant elle avait sa carte NINA et enfin je ne suis plus motivé à voter voilà pourquoi je ne veux pas perdre mon temps à attendre cette carte qui nous coute des heures» clarifie-t-il. Entre colère et démotivation, le retrait des cartes électeurs est loin d’être gagné et ça va sans doute jouer sur la participation des électeurs dans un peu de plus d’un mois.

Amadou Kodio LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Le Projet Jiguisemejiri devient ‘’Jiguiwarojiri’’: Plus de 30 milliards FCFA non transférés aux ménages vulnérables par le Coordinateur

  La gestion du Fonds Covid-19 au Mali, pendant l’exercice 2020 par le Coordinateur du …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils