dimanche 7 mars 2021
Accueil | Société | Direction des Ressources Humaines de l’Agriculture : Le personnel dans des locaux délabrés !

Direction des Ressources Humaines de l’Agriculture : Le personnel dans des locaux délabrés !

Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, accompagné d’une forte délégation a rendu visite, le lundi 5 juin 2017, à la Direction des Ressources Humaines du ministère de son département. Une occasion pour lui et sa délégation de faire le constat des conditions de travail du personnel de cette direction. Qui souffre le martyre dans des locaux vieux et délabrés. Lors de cette visite le ministre Dembélé était accompagné du maître des lieux, le Directeur des Ressources Humaines, M. Ousmane Guindo et du représentant du corps syndical des travailleurs de la dite Direction, M. Idrissa Koné.
Le Directeur des Ressources Humaines, Ousmane Guindo dans son mot de bienvenue a tenu à faire l’historique de leur service. Une direction née à la faveur de l’éclatement des anciennes DAF (Directions Administratives et Financières).Elle comprend trois divisions et un centre de documentation animés par 39 agents, toutes catégories confondues sur un cadre organique qui en prévoit 59. Parmi ce personnel, il y a 21 femmes. Selon lui, la DRH assure la gestion des cadres organiques des services du département, en relation avec le centre national des concours de la fonction publique et en fonction des emplois budgétairement autorisés, elle dote les services en personnel et s’assure que les cadres organiques sont respectés.
La Direction des Ressources Humaines assure le suivi et le développement du dialogue social, en collaboration avec le conseiller juridique du département.
Le Directeur précisera que l’arbre ne doit pas cacher la forêt, le personnel de la D R H travaille dans des conditions très difficiles. Selon lui, sur le plan de la motivation, travailler à la DRH relève d’un sacerdoce, car on ne bénéficie d’aucune prime.
Elle fait aussi face au défi de vite combler son personnel manquant, ajoutera-t-il.
M. Ousmane Guindo affirmera que le matériel roulant et le bureau sont très insuffisants, le budget qui leur est alloué, ne leur permet même pas de mener à bien les activités d’un seul ministère, à fortiori trois départements. Ce n’est pas tout, car devant le ministre Nango Dembelé il a égrené le long chapelet des difficultés qu’ils vivent au quotidien.
Concernant les infrastructures, la DRH ne dispose que de 12 bureaux à partager entre 39 agents, plus d’une dizaine de stagiaires de l’APEJ… Soit au moins trois personnes par bureau. Le chef de division partage son bureau avec ses chefs de sections. « Les 12 bureaux sont aussi en mauvais état, climatiseurs défectueux, pendant l’hivernage, l’eau suinte dans tous les bureaux » a-t-il révélé au Ministre. Avant d’ajouter que les toilettes sont insuffisantes et en très mauvais état. Celles du DRH (lui-même) sont utilisées comme bureau des archives.
En réponse, le ministre de l’Agriculture Dr Nango Dembélé a salué l’initiative du directeur des ressources humaines de son département d’avoir insisté sur sa visite dans ces locaux pour voir les conditions de travail des agents de la structure.
A cet effet, il n’a pas caché son désarroi devant les conditions de travail des agents de la DRH, là où il s’attendait à des bureaux bien en place ainsi que la parfaite organisation et disposition des matériels de travail. D’ailleurs il n’a pas manqué de révéler que lorsqu’il était ministre de l’Elevage, il pensait que tout le budget du développement rural était donné au département de l’Agriculture. Et constater aujourd’hui la DRH de celui-ci dans cet état est quelque chose qu’il ne pouvait imaginer.
Avant de quitter les lieux, il a adressé ses encouragement aux travailleurs de la structure et leur a promis d’être leur porte-parole au près des deux ministères pour qu’ensemble, ils envisagent le minimum d’amélioration de leurs conditions de travail.
Par Fatoumata COULIBALY (Stagiaire) LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Commissariat du 3e arrondissement de Bamako: Un Faussaire en possession de 446 cachets, 200 faux documents mis aux arrêts

  Le commissariat du 3ᵉ arrondissement a réalisé un saisi record de faux documents. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils