lundi 28 septembre 2020
Accueil | Société | DEUXIÈME GRANDE SORTIE DU M5 RFP LE 19 JUIN 2020 : A quoi pourrait-on s’attendre maintenant ?

DEUXIÈME GRANDE SORTIE DU M5 RFP LE 19 JUIN 2020 : A quoi pourrait-on s’attendre maintenant ?

Après cette deuxième grande sortie du Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques, M5 RFP, les regards des maliens sont tournés vers Koulouba ou Sebenicoro, le palais présidentiel pour le premier et la résidence du Président de la République pour le second, afin de scruter le moindre signe de décrispation. Aujourd’hui, tous les maliens retiennent leur souffle en attendant la réponse du chef de l’Etat aux différentes revendications du M5 RFP. IBK est désormais entre le marteau de ses partisans qui n’entendent pas lâcher du lest et l’enclume de ses adversaires qui sont vent debout et intransigeants. Va-t-il s’adresser encore à la Nation pour la troisième fois avec des propositions concrètes pour une sorte de crise ? A quoi pourrait-on s’attendre s’il venait à réserver un mépris aux manifestants ?

Le Président de la République a très peu de marge de manœuvre, tant les crises se sont entassées et le peuple plus exigeant. Son salut ne pourrait venir que de la satisfaction des revendications des manifestants et cela dans un délai relativement court. Pour rappel, si son régime a encore survécu après la manifestation du 19 juin, c’est grâce à la sagesse de l’Imam Dicko qui a su convaincre la foule surexcitée et prête à donner leur âme comme pendant le djihad pour débarrasser le pays d’IBK. La question que l’on se pose est celle de savoir jusque quand l’Imam va continuer à canaliser la foule qui attend impatiemment la réponse du chef de l’Etat. C’est pourquoi le rôle de persuasion qui incombe aux conseillers d’IBK, doit être vu à travers des actions concrètes. Il y a eu suffisamment de temps perdu et les manifestants et la communauté internationale et même ses partisans souhaitent qu’il y ait un dénouement heureux à cette crise institutionnelle pour faire face aux autres crises comme sécuritaire, sociale, scolaire et sanitaire.

Tout porte à croire que si IBK ne donne pas satisfaction aux manifestants dans un bref délai le pays pourrait basculer dans une violence que nul ne pourrait prédire les conséquences sur le vivre ensemble et  sur l’intégrité territoriale. Il doit parer au plus pressé afin de donner une suite favorable aux requetés du M5 RFP, surtout après le mépris souverain qu’il a réservé à la délégation envoyée pour aller lui remettre la lettre de démission au Palais de Koulouba. Le Mouvement du 5 juin est désormais vent debout, car il  enregistre au quotidien des nouvelles adhésions, comme pour dire qu’il est capable de frapper là où on l’attend le moins.

En somme, sans nous dévoiler ses stratégies, le Mouvement du 5 juin entend dans les jours à venir, faire la désobéissance civile en prenant toutes les grandes artères des grandes villes du Mali pour pousser le régime à faire la violence. Si une seule goutte de sang tombe le régime IBK sonnera son propre glas. Autant prendre alors le taureau  par ses cornes avant qu’il ne soit trop tard.

Youssouf Sissoko                                      

Malick Diancoumba

Voir aussi

RECONSTRUCTION DE L’ARMEE MALIENNE : le grand défi de la renaissance !

Les Maliens doivent se souvenir du sang versé par les leurs pour la défense de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils