lundi 6 décembre 2021
Accueil | Sports | Deux matches à huis clos : Le Djoliba AC dans les collimateurs du C.E. de la Fémafoot

Deux matches à huis clos : Le Djoliba AC dans les collimateurs du C.E. de la Fémafoot

A l’allure où vont les choses sous l’égide Comité Exécutif de la Fémafoot agissant en toute illégalité, le championnat national dit Ligue 1 malienne risque d’engendrer les mêmes conséquences que la précédente édition. En effet, le premier Responsable et son allié Secrétaire Général ne se fatiguent pas pour régler les vieux comptes. Et, le Djoliba AC se trouve actuellement dans leurs collimateurs. Cela, en essayant de tout faire pour lui barrer la route du carre d’as.


Contrairement ou du moins abusivement de ce que disent les textes de la Femafoot , le CE, l’instance suprême du football malien, avait fait ventiler une lettre circulaire sanctionnant le Djoliba AC de deux matchs à huis clos. Et, il y est mentionné, noir sur blanc, dans les colonnes de cette circulaire, que ces deux matches de huis clos concernent les 15e et 16e journées. Sachant bien que le club de l’hippopotame devait jouer son match de la 15e journée à Mopti où il a d’ailleurs dominé le Débo club de Mopti par 2-1.

Pour rappel, la ligue régionale de football de la 5e Région, à travers son Secrétaire Général, et le Commissaire du match ont tous deux fait savoir qu’ils n’ont reçu jusque là aucune notification de la Commission de discipline qui est compétente par ampliation du Secrétaire Général du Comité Exécutif de la Femafoot. Toute chose qui explique non seulement l’illégalité́ de la décision mais aussi son non lieu. Donc, mathématiquement, l’équation huis clos est de prime abord nulle et de non effet.

Mais, le C.E de la Femafoot qui veut mettre du feu aux poudres afin de masquer ses carences et sa mauvaise gouvernance à la tête de la Femafoot, s’en prend toujours au Djoliba AC. Il maintient encore le huis clos pour les 16e et 17e journées. Pour la sorte, une autre lettre circulaire court dans le vide et sans jusqu’ici atterrir dans le Secrétariat Général du Djoliba AC, annonce que, désormais, dans le cadre de ces soi-disant matches à huis clos, c’est le Djoliba AC qui reçoit.
L’on ne cessera jamais alors de dire que le ridicule ne tue au Mali. Puisqu’il consiste, de nos jours, un facteur incontournable d’enrichissement facile et illicite. Sinon, comment peut-on condamner quelqu’un d’un fait dont-il ignore. Pis, sans même l’entendre. Tout porte à croire qu’actuellement les instants dirigeants ne sont pas là pour diriger convenablement les affaires du foot malien mais de régler des comptes et de s’enrichir au su et au vu de tout le monde. Et, pour cela, les constats parlent d’eux mêmes.

Cette pratique est attestée par le simple fait que le C.E. de la Femafoot tient dans ses collimateurs le Djoliba AC et rien que pour lui faire de mal. Sinon, encore, pourquoi insister dans l’illégalité́ contre un club à cause de la tête de ses dirigeants ?

En effet, faut-il croire que le Djoliba AC n’est pas le seul club visé dans cette logique de règlement de comptes. Il en va de même contre le COB, l’ASB, le CSK et le Sabana AC. Cette répugnance a affecté aussi les ligues régionales de Kayes et Ségou et surtout de Bamako où les amis d’hier sont devenus aujourd’hui des ennemis mortels. Alors, où va-t-on ?
Soumana Touré Miguel

COULIBALY

Voir aussi

Ligue des champions CAF: Après l’AS Sonabel, le stade malien affrontera le Horoya AC

  Le vendredi 17 septembre 2021, le stade malien de Bamako recevait l’AS Sonabel au …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils