vendredi 25 septembre 2020
Accueil | International | Décision des Etats-Unis de faire de Jérusalem la capitale d’Israël : Le Qatar et le Mali condamnent

Décision des Etats-Unis de faire de Jérusalem la capitale d’Israël : Le Qatar et le Mali condamnent

L’Emir du Qatar a effectué, hier, jeudi, une visite de quelques heures dans la capitale malienne en provenance du Sénégal. Cette visite de l’Emir s’inscrit dans le cadre de sa tournée ouest africaine de trois jours. Cette visite qui visait à consolider les liens de coopération et de partenariat entre les deux pays a donné lieu à la signature d’un certain nombre d’accords.

Après les deux visites du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta au Qatar, en 2014 et en 2017, et l’ouverture, en 2017, de l’Ambassade du Mali dans ce pays ami et frère, son Altesse Sheikh Tamin Bin Hamad Al-Thani, Emir du Qatar, s’est rendu à Bamako, hier jeudi 21 décembre. Cette visite, selon le Ministre des Affaires Etrangères, Abdoulaye Diop, visait à consolider les relations entre les deux nations. A sa descente d’avion, à 11 heures 5 minutes, l’Emir à la tête d’une forte délégation a été accueilli par le Chef de l’Etat malien, plusieurs membres du gouvernement et Diplomates accrédités au Mali, les notabilités et des troupes folkloriques du pays. Après avoir observé les hymnes nationaux, salués les personnalités, l’Emir s’est émerveillé devant la culture malienne, à travers les prestations musicales et de danses folkloriques, qu’était le Takamba, le Dansa, la danse Dogon, les marionnettes, etc. IBK et son hôte ont ensuite mis le cap sur Koulouba. Après un entretien en tête-à-tête entre les deux personnalités, la séance a été élargie aux deux Délégations. Les échanges ont porté sur les relations bilatérales, la question du terrorisme et les solutions, la signature d’accords de coopération et la position des deux Etats sur la décision « unilatérale » des Etats-Unis sur Jérusalem. Un communiqué conjoint a été lu devant la presse par le Ministre des Affaires Etrangères, Abdoulaye Diop, à l’Aéroport international, Président Modibo Kéïta. Selon lui, après l’ouverture en 2016 de l’Ambassade du Mali au Qatar, il a été convenu de l’ouverture de celle du Qatar à Bamako en 2018. La situation sécuritaire du pays, l’Accord pour la paix ont été les principaux sujets évoqués par IBK et son hôte au cours de leurs échanges. «Les efforts déployés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme avec la mise sur pied de la force conjointe du G5 Sahel ont été au menu des débats. Les deux parties ont procédé à la signature de deux accords de coopération. Un premier dans le domaine de l’éducation physique et du sport et le second pour la rééducation à travers le fonds Qatari d’une enveloppe de 40 millions de dollars », a fait savoir le Ministre Abdoulaye Diop.

Au plan international, les deux parties ont condamné le terrorisme sous toutes ses formes comme étant la plus grande menace à la paix et à la stabilité de l’Humanité. «Nous avons convenu de lutter, de façon bilatérale, au plan régional et continental pour mettre fin au terrorisme » a dit Abdoulaye Diop. Selon lui, le Qatar s’est félicité de la position du Mali dans la crise sévissant dans le Golf ; notamment, contre la volonté des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’Etat d’Israël.

Avant de quitter le sol malien, l’Emir du Qatar a invité IBK à un voyage d’Etat dans son pays. Une invitation à laquelle le locataire de Koulouba a logiquement son accord.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

PERSPECTIVES DE PRINTEMPS OUEST-AFRICAIN : Ces vieillards qui persistent à nous gouverner

Un des paradoxes notables au niveau de la gouvernance en Afrique, est que malgré une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils