lundi 27 mai 2024
Accueil | Société | CULTURE; La Gambie recevra le Fiso  2020

CULTURE; La Gambie recevra le Fiso  2020

Du 20 au 24 février prochain, Banjul, capitale de la Gambie abritera la 6è édition du Festival international Soninké, dénommé « Fiso Banjul 2020 ». En prélude à l’événement, l’Association culturelle Soninké (ACS), a procédé à la cérémonie  de lancement officiel des activités de cette rencontre qu’elle a décidé de pérenniser pour la renaissance de l’Empire de Wagadou.  C’était, le  samedi 18 janvier à Bamako. La rencontre a été placée sous la présidence du Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la République, désigné Chef de délégation malienne à cette fête de culture soninké en Gambie.

 

Le Fiso Banjul 2020 est placé sous le thème  l’Agriculture, solution alternative à l’émigration des jeunes. La cérémonie a enregistré  la présence du ministre des  Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiébilé Dramé, désigné parrain, du ministre mauritanien des affaires étrangères, du président de l’ACS, Dr Abdramane Sylla, non moins ancien des Maliens de l’Extérieur, du Ministre Amadou Koïta des Maliens de l’Extérieur, du Président du Fiso, Ousmane Diagana, venu de Paris. On notait également des délégations venues du Sénégal, de la Cote d’Ivoire, de la Gambie, de la Mauritanie.

Le Fiso est une initiative de la diaspora soninké de France. Il pose ainsi en 2020 sa valise à Banjul après les 2è éditions tenues à Kayes en 2011 et 2012, Mauritanie en 2014, Bamako en 2016 et Dakar en 2018. Le Fiso de Banjul est placé sous la haute présidence du Président de la Gambie, Adama Barrow, avec l’accompagnement des Présidents Malien, IBK et Sénégalais, Macky Sall. Pour la renaissance culturelle, les soninkés entendent pérenniser ce festival afin de conserver leur identité et leur langue, symbole de leur existence.

Cest par le chant de l’hymne national du Mali en soninké que cette cérémonie de lancement du Fiso Banjul 2020 a commencé. Après la lecture de la fatiya, le maire de la Commune III, Mme Djiré a soutenu que cet évènement est source de paix et de stabilité et magnifie la promotion d’une culture millénaire, celle léguée par l’Empire du Wagadou. Selon le ministre Abdramane Sylla, les soninkés parlent toutes les langues du monde parce qu’ils sont partout. Il a noté que le Fiso a une vocation fédératrice. A l’entendre, la communauté soninké a toujours prôné et  défendu avec courage l’unité, la dignité et la solidarité. Le président de l’ACS a confessé que ces valeurs sont chères pour les soninkés. Il a reconnu que l’ACS a été initié pour la 1ère fois en 1946 par le Président Modibo Keïta. Dr Sylla a ensuite soutenu le défi est l’Union. C’est pourquoi, il a déclaré que le Fiso est un moment de communion et de cohésion des soninkés de tous les horizons pour réfléchir sur les diverses réalités et préoccupations de la vie et de la culture des soninkés. Pr Dioncounda a saisi l’occasion pour souligner que cette activité, devenue une tradition est un devoir. Selon lui, le Fiso a atteint une nouvelle dimension en 2018 à Dakar lorsque le Président Sall est venu communier durant des heures avec les représentants des  soninkés. Il a affirmé que le Fiso a pour objectif de remettre à l’ordre du jour les valeurs qui ont fondé l’Empire du Wagadou, afin de les permettre d’apporter leur contribution à la civilisation universelle. Pr Traoré Dioncounda a invité ses siens à davantage œuvrer pour pérenniser le sens de l’honneur, la solidarité et la justice, des valeurs qui ont caractérisé l’Empire de Wagadou

Baba Goita

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TRAFIC FERROVIAIRE : La reprise du trafic ferroviaire au plan national lancée !

  Sur instruction du ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, une …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils