samedi 28 novembre 2020
Accueil | Société | Crise sociopolitique au Mali : Le roi s’est-il enfin réveillé ?  

Crise sociopolitique au Mali : Le roi s’est-il enfin réveillé ?  

La manifestation du 5 juin a ouvert la boite de pandore. En effet, plusieurs associations, et partis politiques depuis ce jour, ont adhéré au mouvement du 5 juin qui s’est reconverti en M5-RFP.  Voyant la détermination de ces personnes à encore battre le pavé, le président de la République s’est réveillé enfin et multiplie des rencontres pour une sortie de crise rapide.

Serait-il pour s’éviter de voir une nouvelle manifestation du genre à faire perturber le roi dans son sommeil, que le président aurait pris la parole et étaler ses plans de sortir de crise ? Malgré une sortie qualifiée de stéréotype par la population, le président de la République multiplie des rencontres. Hier, il était avec la majorité présidentielle afin de trouver une solution entre familles qui déjà était divisée chacun par ses idées sur le sort du parti, dont son histoire n’est cachée de personne. Du coup, le président du parti RPM (Tréta) a rencontré les membres du parti FSD (Front pour la Sauvegarde Démocratique) avec comme mot d’ordre la situation actuelle du pays et la question sur la libération de l’Honorable Soumaïla Cissé. Puis, IBK a lui-même rassemblé les leaders religieux à Koulouba pour discuter sur le comment sortir de cette crise qui n’a que trop duré.  Eu égard à la volonté du M5-RFP à faire une nouvelle sortie qui pourrait être plus musclé que la première, le roi se serait rendu, chez celui qu’on qualifie aujourd’hui de sage, l’ex-président malien, Moussa Traoré à sa demande en compagnie de son Premier ministre Boubou Cissé pour rencontrer les membres du mouvement du 5 juin, notamment, Mahmoud Dicko et Choguel Kokalla Maïga.  Dans le préalable, l’ex-président met les choses au point en précisant qu’il n’est pas un médiateur, mais par contre ne peut concevoir de voir le pays à sang ». Et quant aux deux antagonistes, le président IBK se dit prêt à un dialogue, mais pour toute réponse, le M5-RFP fait savoir que c’est au peuple de décider s’il veut dialoguer ou pas. De toute évidence, le calendrier de la semaine du président de la république et de son Premier ministre sera rempli. Boubou Cissé n’a plus droit à l’erreur et est tenu à se conformer aux exigences du Dialogue National Inclusif qui recommande un gouvernement de taille restreint que son président qualifie de : « un gouvernement de changement ». Pour l’instant, l’heure n’est pas à la formation du gouvernement, mais plutôt à la recherche d’un accord avec M5-RFP dont les membres sont déterminés pour l’assaut dit ‘’ Final’’. En tout cas, pour calmer le jeu, IBK devrait tout d’abord mettre en pratique ses plans ressortis de son discours pour l’apaisement social. Mais tout dépendrait aussi de l’acceptation des parties intéressées. Actuellement, à Koulouba le climat est à son paroxysme et personne n’aimerait être à la place du Roi vu que le vent chaud souffle royaume.

Attendons de voir la suite…

Lansine Coulibaly

Malick Diancoumba

Voir aussi

SOUTIEN AUX INSTANCES JUDICIAIRES DANS TROIS CERCLES : la MINUSMA appuie en matériel de lutte contre la COVID-19

Remis de matériels pour prévenir la propagation de Covid-19 aux autorités judiciaires des cercles d’Ansongo, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils