lundi 19 août 2019
Accueil | Société | Crise à l’hôpital Gabriel Touré: Le Syndicat menace de déclencher à nouveau une grève illimitée après celle des 72 Heures

Crise à l’hôpital Gabriel Touré: Le Syndicat menace de déclencher à nouveau une grève illimitée après celle des 72 Heures

À nouveau, le Syndicat des Agents de Santé de l’Hôpital Gabriel Touré sont en grève depuis hier, mercredi.  Ils réclament des matériels de soins et l’amélioration du service. Selon leur porte-parole, Djimé Kanté, si l’État ne réagit pas suite à leurs présentes doléances, d’autres actions seront entreprises. Ils menacent de déclencher, cette année encore, une grève illimitée. La grève en cours qui est de trois jours prend fin demain, vendredi.

«Manque de matériels de soins, plateau technique défaillant, ou encore la réduction du Budget de fonctionnement de la structure d’un milliard à 200 millions de francs CFA». C’est là, le résumé du motif de la grève des 72 Heures qui a commencé hier, mercredi 7 août.

Le porte-parole des Syndicalistes affirme que l’Hôpital Gabriel Touré est en manque de même des choses élémentaires dont les Médecins ont besoin couramment. Il s’agit, entre autres, de l’ordonnance, de l’alcool et des gangs. Selon Djimé Kanté,  cet Hôpital national n’est même plus conseillé pour des soins à cause des conditions d’hospitalisation.

Les Syndicalistes expliquent que ces problèmes interviennent suite à une coupe budgétaire effectuée par le Gouvernement. Le Syndicat prévient que «le Budget de l’Hôpital qui était de près d’un milliard de francs CFA a été réduit à 75% ». Un chiffre qui ne permettrait pas de rendre un service de qualité à la nation, aux patients précisément.

En plus du problème de matériels et d’équipements logistiques, certains des Agents de l’Hôpital Gabriel Touré, depuis quatre mois, réclament certains avantages de leurs Responsables. Donc,  par défaut de satisfaction de ses doléances, le Syndicat n’exclut pas d’entamer une grève illimitée. À bon entendeur, salut éternel !

A Haïdara LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SUICIDE À WINZINBOUGOU : Un homme s’est brûlé vif parce-que son enfant a été interpellé à la gendarmerie

Le jeudi 17 juillet 2019, Mantenin Fofana s’est brûlé vif à la gendarmerie de Winzinbougou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils