jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Cour d’Assises de Bamako : Djibril Konaté, consommateur et trafiquant de cannabis, écope d’un an de prison avec amende

Cour d’Assises de Bamako : Djibril Konaté, consommateur et trafiquant de cannabis, écope d’un an de prison avec amende

Djibril Konaté dit « Malien », âgé de 47 ans révolus, Père de 3 enfants, maçon de profession, résidait, au moment des faits, au quartier de Samakébougou, Commune urbaine de Kati. Il a été inculpé pour la détention, le trafic et la consommation de drogues à haut risque. Mis en détention, le 28 janvier 2005 puis mis en liberté, le 4 janvier 2006, il récidiva.

Les faits, selon l’Arrêt de mise en accusation et de Renvoi devant la Cour d’Assises, courant janvier 2005, une boule de cannabis a été découverte dans l’armoire de Siaka Koné, élève au centre de prytanée militaire de Kati. Puisque le père de Siaka était Policier, l’Administration de l’école l’informait de la mauvaise conduite de son enfant, notamment sa consommation des stupéfiants. Déterminé à trouver le fournisseur de son enfant, le Policier Sabari Koné, après des investigations finit par le repérer à Kati. Il répondait au nom de Djibril Konaté allias « Malien ». C’est dans la chambre de ce dernier, il a été saisi 487,71grammes de cannabis. Conduit à la Brigade des Stupéfiants, il avoue d’être non seulement le fournisseur de Siaka Koné mais également il s’approvisionnait lui aussi à Bagadadji chez un certain « Noss ». A la fois, il consommait et revendait toutes sortes de drogues. Donc, il était dans le trafic et était en contact avec plusieurs fournisseurs.

De ce fait, il ressort de son dossier que Djibril Konaté est un trafic local et consommateur redoutable de cannabis, … Des faits prévus et punis par les articles 96, 97,98, de la loi N°016078 du 18 juillet 2001 en matière de contrôle des drogues,… Ce qui est susceptible de donner lieu à l’application des peines criminelles.

Au prétoire, devant la Cour d’Assises, l’accusé reconnait les faits qui lui sont reprochés d’être consommateur de drogue (cannabis) mais nie d’en faire le trafic. Selon lui, ses liens avec Siaka Koné, élève au prytanée militaire, ont été contractés sur un terrain de foot, où ils jouaient ensemble près du camp du prytanée. Et c’est ainsi qu’il a sympathisé avec l’élève soldat qui a décidé un jour de lui rendre visite à domicile, à Kati, Samakébougou. Ce jour là, le futur soldat a aperçu du cannabis avec son ami Djibril et, du coup, il dit en être consommateur également. Entre amis, Djibril en donne à Siaka Koné. C’est ce qui fut découvert à l’école militaire pour aboutir à son incarcération. Il a été condamné à 1 an de prison avec amende. Considérant que l’accusé avait purgé un peu plus d’une année en prison, donc, il recouvre sa liberté définitive. L’homme dit avoir abandonné à jamais le cannabis durant le reste de sa vie pour avoir appris beaucoup de chose en prison.

Mohamed BELLEM

Rédaction

Voir aussi

Gouvernement de transition : le tambour bat à cœur ouvert

Le gouvernement de transition, décisif durant la période de 18 mois, sera bientôt formé pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils