mercredi 22 septembre 2021
Accueil | Important | Coupe du Mali 2016 : Les finalistes sont connus

Coupe du Mali 2016 : Les finalistes sont connus

Ce sont, donc, les Onze créateurs de Niaréla et l’USFAS qui sont, depuis le 3 août 2016,  à l’affiche de la finale de la 56e édition de la coupe du Mali. Ils ont fait valoir leurs performances en se qualifiant aux dépens respectivement de Djoliba AC et de l’AS Police.

 

Croiseront donc les fers, le 13 août prochain, en finale de la 56e édition de la coupe du Mali, à Bamako, les Damiers de Niaréla et les militaires, l’équipe des Forces armées nationales. Ces deux formations sont donc venues à bout des Rouges de Bamako, le Djoliba AC, et le club de la flicaille, l’AS Police, au sortir des matches des demi-finales.

Donc, il faudra noter que Créateurs et Usfasiens se sont imposés à l’issue des tirs au but. Délocalisées à Kayes et à Sikasso, les demi-finales de la présente édition de la  coupe du Mali se sont opérées dans la douleur et la joie pour les Onze créateurs et l’USFAS.
En effet, les Onze créateurs accueillaient le Djoliba AC au Stade Babemba Traoré de Sikasso alors que l’AS Police était l’hôte de l’USFAS au Stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes. Faut-il souligner que les deux rencontres ont connu le même sort à l’issue des 90 minutes du temps règlementaire. Car, ils se sont soldés, de part et d’autre, par un score nul et vierge. Aussi, les quatre équipes adverses n’ont pas pu être départagées à l’issue de leur prolongation respective de deux fois quinze minutes. Cela, à Sikasso comme à Kayes.

Cependant, les Onze Créateurs de Niaréla rééditent leur exploit de 2012 (ayant écarté le Djoliba AC au stade des 1/4 de finale)  et 2014 (ravissant la vedette au Djoliba AC) et présentement en 2016, écartant, à nouveau, la même équipe de Djoliba AC au stade des mêmes demi-finales de la coupe du Mali, la 56e édition. Toute chose qui enseigne que les Onze Créateurs sont devenus, qu’on le veuille ou pas, la bête noire du Djoliba AC dans les compétitions de la Coupe du Mali.

L’autre fait marquant de cette demi-finale aura été que le Stade Babemba Traoré s’est transformé lui aussi en un nid d’enfer pour le club de Hèrèmakono. Puisque c’est la même pelouse que les Rouges avaient également la finale de la 44e édition de la coupe du Mali. C’est en 2005, face à l’ASB, après une série de tirs au but (5-14). Et, pour cette 56e  édition encore, à l’issue du match de la 1/2 finale joué le 3 août 2016, au Stade Babemba, la journée s’est avérée cauchemardesque pour le Djoliba AC, dominé incroyablement par les Onze créateurs de Niaréla qui ont triomphé après la fatidique épreuve de tirs au but, (3-1).

Par contre, sur l’autre affiche, non moins importante, qui mettait aux prises les porteurs de bottes à leurs frères d’armes de la Police nationale, les promesses ont été tenues en faveur des premiers. Même s’il n’y avait pas un enjeu particulier. Et, bien que les policiers aient pu faire de leur mieux durant tout le jeu, la victoire est revenue aux militaires  qui se sont bien comportés eux aussi, le 3 août 2016, au Stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes. Donc, là ce fut une qualification tirée par les cheveux. Au sortir des tirs au but, le score s’est soldé par de 3-2 au bénéfice des militaires face aux policiers.

Les Onze Créateurs et l’USFAS sont donc en finale de la 56e édition de la Coupe du Mali, édition 2016. Certes, il s’agit là d’une finale comme les autres, donc, méritée par les différents clubs victorieux ; mais, elle n’annonce pas quand même un round palpitant. Il s’agit d’une finale opposant deux clubs moins. Puisqu’ils n’ont pas à vrai dire de supporters. Ce qui est susceptible d’affecter les recettes du jour. Alors que ces dernières doivent bien remplir la besace. C’est dire que la voie est grandement ouverte pour les sponsors qui doivent mettre le paquet pour qu’il y ait de masses dans les stades. Rabattage sur le prix des billets d’entrée, etc.

A titre de rappel, cette finale se déroulera le 13 août 2016, ici à Bamako et, certainement, sous l’égide du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Et, c’est tant mieux pour le Président de la FEMAFOOT. Cette élimination des Rouges en demi-finale est sans doute un ouf de soulagement  pour le Président de la FEMAFOOT et ses acolytes alors hués par les supporters de ce club. Car, leur souhait était de voir le Djoliba AC éliminé depuis bien avant cette phase de demi-finale.

Mais, avec cette  défaite inattendue du Djoliba AC, qu’a-t-il comme intérêt à y gagner?

Au passage, rappelons  que les membres du Comité Exécutif de la FEMAFOOT n’ont  été suivre les matches du Djoliba AC que par contrainte. Depuis l’ouverture de la saison 2015-2016. Ce, par peur de voir les supporters de ce club phare de notre pays se venger de leurs dirigeants exclus arbitrairement par la FEMAFOOT de l’échiquier sportif malien durant cette saison.

Face à cette crainte des dirigeants de la FEMAFOOT, l’on ne saurait rien avouer. Mais, le 13 août prochain nous en illustrera davantage. Puisqu’une autre  finale risque d’opposer la loge officielle et les gradins du Stade qui abritera cette petite finale de l’édition 2016 de la Coupe du Mali.
Soumana Touré Miguel LE COMBAT| lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Gouvernance au Mali: Les péripéties d’une transition qui court des risques !  

Depuis le début de la transition en septembre dernier, notre nation n’a connu que des …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils