mercredi 29 juin 2022
Accueil | Société | Lutte contre la Corruption : Plus de 55.000 fonctionnaires civils et militaires tenus de déclarer leurs biens

Lutte contre la Corruption : Plus de 55.000 fonctionnaires civils et militaires tenus de déclarer leurs biens

L’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) vient d’assener un coup de massue aux fonctionnaires abonnés aux biens mal acquis. Pour preuve, plus de 55.000 fonctionnaires civils et militaires ainsi que les travailleurs des collectivités territoriales sont désormais eux aussi tenus de déclarer leurs biens. Incombant jusqu’ici seulement aux Ministres et Hauts fonctionnaires de l’Etat, cette mesure s’étend à compter d’hier, mardi 13 courant, à tous les services de la Fonction publique malienne. Ces travailleurs ont ainsi jusqu’à la fin du mois d’août pour procéder à cet audit qui vise la lutte contre la corruption dans notre pays.

Au cas échéant, ils seront démis de leur poste avec suspension d’exercer pour une durée de cinq ans tel que l’explique Moumouni Guindo, Magistrat et Président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) : «Le fonctionnaire assujetti, qui manque à cette obligation, doit être révoqué de ses fonctions et être interdit d’exercer les fonctions d’assujetti pendant cinq ans».

Et même temps, lorsque vous déclarez vos biens, les agents de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite vont mener des investigations pour savoir si ces biens ont été légalement acquis. «Des enquêtes pour enrichissement illicite seront déclenchées contre tous les Fonctionnaires sur qui pèsent des soupçons », a-t-il poursuivi.

«Il appartient au Fonctionnaire malien d’apporter la preuve qu’il a acquis ses biens de manière honnête. Ceux qui vont dissimuler des biens seront surpris, parce que nous avons pris les dispositions nécessaires », a assuré le Magistrat.

«Les fonctionnaires coupables de corruption risquent d’un à trois ans de prison si le montant détourné est inférieur à 50 millions de francs CFA et cinq ans au-delà », a-t-il laissé entendre en guise d’une épée de Damoclès suspendue sur la tête de ceux qui savourent leur patrimoine aux 3 V (voiture-villa-vergers) acquis frauduleusement.

Fini, donc, la récréation ?

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

La société Yattassaye-Fils SARL victime de certains agents véreux et concurrents indélicats

  Depuis quelque temps, des informations diffamatoires sont publiées sur une vraie fausse affaire dite …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils