dimanche 26 septembre 2021
Accueil | Société | Coronavirus : La population  estomaquée  d’être consultée à l’hôpital !  

Coronavirus : La population  estomaquée  d’être consultée à l’hôpital !  

La propagation de la pandémie du coronavirus, en plus de la mal information sur les symptômes de la maladie qui est  apparente à celle du rythme, pousse bon nombre de la population malienne à se méfier des consultations médicales.

 

Les coronavirus sont des virus qui font partie d’une vase famille de virus  dont certains infectent différents animaux, d’autres, l’homme. Ces maladies vont du rhume  banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë. En effet, cette définition de la maladie à coronavirus fait que certaine frange de la population se méfie d’aller se faire consulter à hôpital, vu son apparence de symptômes à celui du rythme. Certaines personnes vont jusqu’à proférer des propos sournois selon lesquels l’État serait  à l’origine d’inventer la présence de la maladie à coronavirus au Mali, pour récolter la somme que la France serait prête d’investir aux pays africains pour lutter contre la maladie.  Malgré  que la maladie  continue sa propagation dans le monde avec un nombre effroyable de plus de 80.000 morts, selon un décompte de l’Agence France-Presse. Pourquoi les Maliens se bornent à se méfier des consultations, en cas de maladie d’autres genres? Beaucoup de personnes sont mal informées sur les symptômes de la maladie, poussant  ainsi, certaines  d’éviter de se consulter  chez un médecin en cas d’apparition des symptômes de rythme ou fièvre. Par contre, les médecins maliens avec l’appui du gouvernement doivent accentuer la sensibilisation afin que  la population comprenne un peu plus sur les symptômes de la maladie à coronavirus.

 

FOUINEUR

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

  La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de ramadan. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils