samedi 28 novembre 2020
Accueil | Economies | CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU MALI : Diadié dit Amadou Sankaré tend une «main fraternelle» au président sortant

CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU MALI : Diadié dit Amadou Sankaré tend une «main fraternelle» au président sortant

Le nouveau président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), M. Diadié dit Amadou Sankaré, a officiellement pris fonction lundi dernier (12 octobre 2020). Et il a animé un point de presse après avoir officiellement pris fonction. Il a profité de l’occasion pour appeler les patrons du pays à plus d’unité et de cohésion afin de  faire du secteur privé malien le véritable moteur du développement socioéconomique du pays.

 

«J’ai été installé dans mes fonctions de président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) ce lundi 12 octobre 2020 pour un mandat de cinq ans» ! Tel est le message publié par le nouveau président du CNPM, M. Diadié dit Amadou Sankaré, sur sa page twitter à l’attention de ses «amis et partenaires». Et d’ajouter, «une fois de plus, merci pour la confiance. Maintenant faisons face aux chantiers de l’avenir».

Face à la presse, après sa prise officielle de fonction, le «Serial entrepreneur» s’est positionné en rassembleur du secteur privé malien en appelant à l’union sacrée. «Personne n’a gagné, personne n’a perdu ! C’est le secteur privé qui a gagné», a déclaré le nouveau président du CNPM dans son premier discours. Il a ensuite lancé un appel à l’union pour un secteur privé plus fort et assez dynamique pour être le vrai tremplin dont le Mali a besoin pour son essor économique.

«Maintenant que les élections sont derrière nous, seuls doivent retenir à présent notre attention et notre énergie l’importance et l’urgence des défis à relever ainsi que le poids de la responsabilité qui sont les nôtres face à la situation de crise que traverse notre pays. Et le rôle du secteur privé est très attendu», a précisé le nouveau Patron des patrons maliens.

«J’invite tous les patrons à tourner la page de l’élection, qui fut difficile et qui est désormais derrière nous, et à faire bloc commun autour du bureau élu en ce moment où notre économie a besoin d’un nouveau souffle eu égard à la crise sécuritaire et sanitaire», a renchéri M. Ibrahima Diawara, 1er vice-président du bureau élu pour 5 ans. Et d’ajouter, «donnons-nous tous la main pour redynamiser notre secteur privé pour le bonheur de tous les Maliens et de toutes les Maliennes».

Pour Diadié, «le secteur privé est unanimement reconnu comme le moteur de l’économie nationale et de l’épanouissement socioéconomique de l’ensemble du pays». Il a rappelé que «le CNPM a réussi à se hisser, au fil des décennies, au rang d’organisation majeure voire leader au sein de ce secteur privé». C’est ainsi que l’organisation patronale a pu être d’un «apport incommensurable» dans le regroupement des forces, des intelligences et des moyens pour développer l’agriculture, le commerce, l’élevage et la promotion de l’entreprise dans notre pays.

«Cette communion des cœurs et des efforts au sein de notre organisation commune est à mettre à l’actif de nos illustres doyens que sont les regrettés président Moussa Balla Coulibaly et Mamadou Sidibé. Nous tenons à leur rendre, en votre nom, un vibrant hommage», a déclaré le président Sankaré.

A cet hommage Diadié a associé son prédécesseur, M. Mamadou Sinsy Coulibaly qui, selon lui, a su «maintenir le flambeau au cours des cinq dernières années». Il a profité de l’occasion pour également lui tendre «une main fraternelle» et l’inviter à «une collaboration franche» avec son équipe.

«Le CNPM doit être  désormais UN. Mon équipe et moi somme pleinement conscients du poids de l’héritage de rassembleur légué par nos illustrés devanciers et qui nous engagent à servir les intérêts de l’ensemble des acteurs du CNPM dans toute leur diversité». L’unité est d’autant requise que l’environnement mondial, régional et national est actuellement soumis à de «très fortes incertitudes et risques à la fois structurelle et conjoncturelle».

«Les Maliens ont besoin de s’unir dans toute leur diversité en vue de créer une force commune capable de mieux porter leurs voix sur les chantiers clés tels que l’amélioration du cadre des affaires, la levée de tous les obstacles au développement des activités économiques, l’exploitation optimale des innombrables atouts et avantages économiques dont jouit le pays à travers un partenariat public-privé (PPP) dynamique et gagnant-gagnant».

«Donnons-nous la main pour redynamiser notre secteur privé pour le bonheur de tous les maliens et de toutes les maliennes», a conclu Diadié dit Amadou Sankaré qui se positionne toujours en rassembleur car conscient que c’est l’union qui fait toujours la force.

Oumou Traoré

Malick Diancoumba

Voir aussi

Un article à portée pédagogique à l’attention du citoyen en faveur des théoriciens, praticiens et utilisateurs du FCFA

Dr Lamine KEITA Auteur de 7 livres sur l’Économie scientifique, c’est-à-dire de l’économie dotée de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils