dimanche 16 juin 2024
Accueil | Economies | PROJET DE LITHIUM DE GOULAMINA ET MINE DE MORILA: Le Mali signe un accord avec Ganfeng Lithium Co, Leo Lithium et Firefinch

PROJET DE LITHIUM DE GOULAMINA ET MINE DE MORILA: Le Mali signe un accord avec Ganfeng Lithium Co, Leo Lithium et Firefinch

Le Mali a conclu un accord avec les sociétés Ganfeng Lithium Co, Leo Lithium et Firefinch pour la résolution de la crise de la mine de Morila, d’une part, et l’exploitation du lithium de Goulamina, d’autre part. Ce qu’a annoncé jeudi dernier (16 mai 2024) un communiqué conjoint ministère de l’Economie et des Finances et celui des Mines.

 

Dans le cadre de la gestion de ladite crise, suite à ses manquements liés à sa gestion de la mine de Morila, le Mali a obtenu des réparations en partie de l’opérateur australien Firefinch. Selon un communiqué publié jeudi dernier (16 mai 2024) par le ministère de l’Economie et des Finances et celui des Mines, «la démarche du gouvernement a été motivée par le souci de sauver la mine de Morila en vue de sa prochaine relance et préserver les emplois de nos compatriotes».

Cet accord est donc l’aboutissement de la renégociation du contrat de lithium de Goulamina, en application du Code minier de 2023. Il a permis de porter la participation de l’Etat et des nationaux à 35 % contre 20 % précédemment. La hausse constatée de la participation de l’Etat et l’application d’autres dispositions du nouveau Code minier permettront, entre autres, l’augmentation de l’apport du secteur minier au budget d’Etat ; la contribution additionnelle significative au financement du développement des secteurs minier et énergétique, du secteur des infrastructures et des transports, en plus du développement local.

«Avec cet accord gagnant-gagnant, qui défend les intérêts vitaux du peuple malien, l’Etat du Mali noue un nouveau partenariat avec le groupe chinois Ganfeng Lithium Co pour le développement et l’exploitation du projet de lithium de Goulamina, l’un des plus grands projets de lithium en Afrique et dans le monde», a précisé le communiqué. En outre, a-t-on ajouté, «le nouveau partenaire Chinois Ganfeng Lithium Co (l’un des plus grands producteurs de lithium, de batteries de lithium et de produits dérivés de lithium) mettra en place une usine de spodumène qui démarrera sa production d’ici la fin de l’année».

La signature de cet accord a été l’occasion de rappeler la vision du président de la Transition selon laquelle «les ressources minérales appartiennent au peuple et doivent servir au développement du pays». C’est aussi en application de cette vision qu’un nouveau Code minier et la loi relative au contenu local ont été adoptés en 2023. «Le gouvernement du Mali rassure Ganfeng Lithium Co, ainsi que tous les acteurs du secteur minier, de sa volonté d’encourager et de garantir un partenariat gagnant-gagnant avec l’ensemble des investisseurs», a assuré le communiqué des départements impliqués dans ce dossier.

A noter que la crise dont la résolution a abouti à cet accord était consécutive aux manquements graves relevés dans la gestion de la mine d’or de Morila imputables à la société Firefinch et dont les implications touchaient la mine d’exploitation de lithium de Goulamina.

Naby LE MATIN 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Commune Urbaine de Tombouctou…Plus de 319 millions FCFA évaporés : le Maire et le Régisseur en taule position

   La gestion domaniale et foncière ainsi que la mobilisation des recettes dans la Commune Urbaine …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils