jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Congrès national du Front patriotique rwandais : Le Président Paul Kagamé réélu à la tête du parti

Congrès national du Front patriotique rwandais : Le Président Paul Kagamé réélu à la tête du parti

Le  Président de la République du Rwanda, candidat à sa propre succession, a été réélu à la tête du Front Patriotique Rwandais (FPR-INKOTANYI)  avec plus de 99% des voix lors du congrès national du parti au pouvoir tenu du 14 au 16 décembre 2017.   Aux termes des travaux de cette instance statutaire, d’importantes Résolutions ont été prises. L’accent a été particulièrement mis sur la participation des jeunes et des femmes dans le développement du pays, la  protection des  acquis et la promotion de la Coopération internationale.  Le Président Paul  Kagamé, fraîchement élu, a réitéré l’engagement du FPR  à atteindre ses objectifs ; notamment, en réorientant ses  actions vers  les réalités et les circonstances.  C’est le siège de la formation politique qui a abrité les travaux de ce grand rendez-vous du FPR qui se tient tous les deux ans.

Durant trois jours (du 14 au 16 décembre)  de discussions et de partage d’expériences, sous la direction du Président Paul Kagamé,  les congressistes ont échangé sur les  grandes questions de la vie de leur parti. Il s’agit des grandes étapes du FPR-Inkotanyi depuis 30 ans : ses réalisations clés, ses  défis et les leçons apprises.  D’autres  thèmes comme «façonner  le Rwanda pour les défis et opportunités mondiaux » et  les perspectives d’avenir ont été abordés pendant les travaux.

Les participants ont aussi élaboré et adopté leur  plan d’actions pour les deux prochaines années (décembre 2017-décembre 2019). Ils ont également  eu à amender le Règlement Intérieur et les Statuts du parti.

Aux termes des trois jours de rencontre,  des Résolutions concrètes ont été prises.

Ainsi, les  participants se  sont engagés  à collaborer afin de les mettre en application.  Ils ont décidé de se servir des valeurs du FPR  basées sur le patriotisme et le sacrifice pour « libérer » le Rwanda. Pour ce faire, les Congressistes ont décidé d’enseigner ces valeurs à la  jeunesse rwandaise afin qu’elle puisse résoudre les problèmes auxquels le pays fera face ;  de promouvoir l’intérêt général en travaillant dans l’humilité et la collaboration pour pouvoir atteindre les objectifs visés ; de continuer à construire le pays;  de  protéger les acquis et  de promouvoir la Coopération internationale.

En somme, ils s’engagent à  collaborer avec les institutions pour qu’elles puissent atteindre leurs objectifs à savoir «dispenser» de bons services aux usagers;  de  continuer à former les membres du parti ; de  continuer à renforcer  les capacités des Rwandais et enfin de continuer à libérer le pays et à défendre  l’avenir des Rwandais en leur assurant une meilleure vie tout  en se focalisant sur la jeunesse et les femmes pour que ces deux couches sociales continuent à participer au développement de Nation.

Le Président du FPR, Paul Kagamé, en prenant la parole a déclaré que ce  congrès national sous l’égide de la célébration du 30e Anniversaire du parti leur permet de se  réengager afin d’atteindre leurs objectifs en se focalisant sur  des  actions  en faveur des réalités et des circonstances. Le Président Paul Kagamé  a mis l’accent sur  l’autonomisation des jeunes en les  chargeant de plus de responsabilités.  Selon lui, la  contribution des jeunes   permettra  de définir l’Histoire du Rwanda pour les Générations à venir. «Ce congrès de la célébration du 30e Anniversaire du FPR constitue une opportunité pour que les membres du parti puissent se sacrifier davantage en travaillant dur pour atteindre les objectifs.  Après avoir analysé les 30 dernières années, nous espérons que d’autres Générations vont venir», a dit le Président  du FPR.

Toujours en insistant sur la contribution et l’implication de la jeunesse aux questions qui concernent la vie de la nation rwandaise, Paul Kagamé  fera savoir que  l’un des objectifs majeurs du parti est d’attribuer des responsabilités et des opportunités aux jeunes surtout leur faire confiance pour qu’ils puissent savoir qu’ils ont eux aussi des responsabilités afin de promouvoir le développement de leur pays «  C’est bien d’être jeune, de bien grandir et de bien travailler. C’est tout ce que nous pouvons souhaiter à nos jeunes. Vos contributions ajoutées aux nôtres sont très nécessaires. Avec ce genre de contribution  notre pays peut accélérer son développement.  En quittant ce congrès tout le monde se sent revitalisé et réengagé avec une nouvelle force et nous devons donner le meilleur de nous-mêmes sans relâche en contribuant au développement du pays», a-t-il conclu.

  Encadré 

Le Président Paul Kagamé  à l’ouverture du Congrès du FPR

«La libération ne signifie pas qu’il n’y a plus de problèmes »

Le jeudi 14 décembre 2017,  en ouvrant  les travaux  du Congrès national du FPR,  sans protocole aucun, le Président du parti,  Son Excellence Paul Kagamé, arrivé dans la salle, à 10h10, a pris la parole à 10h18. Pendant 1hures d’horloge, il s’est adressé aux cadres, militants et sympathisants de son du parti, en langue KINYARWANDA, et ceux-ci l’écoutaient attentivement.  Il a presque touché à tous les aspects en insistant sur les défis. 

«J’espère que vous avez passé une  bonne nuit et que vous vous êtes  levés  sur le bon pied. Je remercie tous les membres du  FPR- INKOTANYI. Je vous souhaite un agréable anniversaire de 30 ans. Je vous souhaite la bienvenue au Congrès du parti FPR. C’est un pas important que nous avons franchi. Il y a 30 ans depuis que le  FPR existe. Qu’on ne se limite pas à cela. C’est également une étape qui traduit des efforts consentis, la motivation et le sacrifice pour transformer l’Histoire et la compréhension de la vie du Rwanda  et une transformation de ce que nous sommes ». Ce sont les premiers mots du Président du FPR, Paul Kagamé,  après les salutations d’usage.

Selon lui, le FPR est né pour une raison parce qu’il y avait des problèmes très importants auxquels faisait face le Rwanda.  Et il précise que ces problèmes étaient dus à une mauvaise politique.  Il s’agit, selon le premier responsable du Front, des divisions au sein du pays et le fait que les dirigeants de l’époque  n’avaient pas des visions claires qui convenaient au Peuple rwandais dont les Droits n’étaient pas respectés.

Les Rwandais n’avaient pas de sécurité. Personne ne savait qu’il verrait le jour suivant ou même voir le soleil se coucher. Pour qu’il ait un changement, il a fallu que les gens s’investissent avec motivation et d’importants sacrifices »,  a laissé entendre  Paul Kagamé.

Par ailleurs, il a précisé  que la libération ne signifie pas qu’il n’y a plus de problèmes avant d’ajouter  qu’il fallait faire face aux problèmes nés suite à la libération du pays.

A cet effet, il a salué les efforts et les sacrifices des membres de son parti et les Rwandais.  Parmi d’autres problèmes évoqués,  il a souligné  que certains refusaient de changer de conduite et d’autres de comprendre  qu’il y a d’autres préoccupations plus importantes à gérer pour permettre au pays de faire des réalisations.

Le Président de la République rwandaise a beaucoup insisté sur la Culture. Pour lui, les Rwandais vont continuer à défendre leur Culture qui consiste à travailler avec les autres  afin de gagner de l’énergie pour avancer.

Sur un tout autre plan,  le premier Leader du parti FPR  dira que ce 30e Anniversaire est un événement qui doit être célébré avec faste. « 30 Ans que notre parti existe. Cela nous rappelle que notre expérience de vie ne s’arrête pas là. 30 ans, c’est juste une Génération… Nous sommes ici pour servir beaucoup de générations encore », déclare Paul Kagamé.

Le Président du Front Patriotique Rwandais, avant de terminer son discours, a souligné que la lutte doit être basée sur la sécurité, le développement et la responsabilité.

Salimata Fofana, Depuis Kigali, Rwanda : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils