jeudi 6 mai 2021
Accueil | Société | C’EST NORMAL, IL FAUT LE DIRE : ATT fut un grand bâtisseur dans tous les domaines

C’EST NORMAL, IL FAUT LE DIRE : ATT fut un grand bâtisseur dans tous les domaines

La cérémonie officielle des obsèques du président Amadou Toumani Touré a eu lieu hier (mardi 17 novembre 2020) à la Place d’armes du Génie militaire en présence de nombreuses personnalités étrangères (Premiers ministres de la Guinée Bissau et du Niger ainsi que la fille du président congolais, Dénis Sassou N’Guesso…) et des centaines de personnes venues de l’intérieur du pays. Pour une fois, le président Alpha Oumar Konaré était présent à la cérémonie.

 

«Certains veulent être quelque chose, mais moi je veux faire quelque chose» ! C’est le défi que le regretté président Amadou Toumani Touré s’était lancé en 2002 au moment de revenir sur la scène politique ! Et ce défi, il l’a relevé de fort belle manière. Les nombreux témoignages vus, entendus ou lus depuis son décès le 10 novembre 2020 l’attestent éloquemment.

La disparition de ce Mopticien, très attaché à son terroir et à sa patrie, est accueillie comme une «perte énorme» pour le Mali voire pour l’Afrique. Amadou Toumani Touré doit en partie sa notoriété en Afrique et dans le monde à son attachement à la démocratie. Et les témoignages reconnaissent en lui, presqu’à l’unanimité, un grand bâtisseur dans tous les secteurs. Ce qui découle de sa volonté de soulager la majorité des Maliens de la maladie, de la faim, du chômage, de la précarité ; et de hisser le Mali dans une ère réelle de modernité.

Et l’hommage que lui a rendu Bah N’Daw, président de la Transition/Chef de l’Etat, résume bien l’engagement de ce grand humaniste pour le Mali et pour son prochain. «Acteur majeur de la démocratie malienne, ATT aura au cours de son destin exceptionnel, contribué à façonner le visage du Mali moderne, enchaînant, partout dans le pays, des projets de routes et de ponts, d’écoles et de centres de santé, d’accès aux logements sociaux, à l’eau potable et à l’électricité.  De Kidal à Kayes, en passant par Koulikoro, le District de Bamako, Mopti, Ségou, Sikasso, Gao et Tombouctou, son empreinte restera forte, sa voix résonnera toujours, et son patriotisme sera salué à sa juste mesure. A Allah nous sommes, à Lui nous retournons», a salué le président N’Daw.

Aucun doute qu’Amadou Toumani Touré est immortalisé par ses multiples réalisations qui continuent et continueront de nourrir, de soigner, de loger, de transporter, d’éclairer, d’éduquer… le peuple dont le bonheur était au cœur de sa vision politique.

Et comme l’a twitté un citoyen inconsolable, «le nom d’ATT résonnera pour chaque passage sur le 3e pont et l’échangeur multiple, pour chaque famille vivant sous les toits des ATTBOUGOU, pour chaque malade soigné à l’hôpital du Mali, pour chaque pied foulant le sol de la cité administrative…». Nous pouvons ajouter aussi que ce sera le cas chaque fois qu’un parent inquiet pour la santé des siens et soulagé par l’AMO, chaque femme en difficulté qui bénéficie de la gratuité de la césarienne, chaque enfant et femme enceinte qui bénéficie d’une prise en charge gratuite du paludisme…

Et c’est à ce grand bâtisseur que la nation a rendu hier un dernier hommage avant qu’une immense foule ne l’accompagne à sa dernière demeure au cimetière d’Hamdallaye où ATT rejoint ses prédécesseurs, Modibo Kéita (né le 4 juin 1915 à Bamako et mort en détention le 16 mai 1977) et le Général Moussa Traoré (25 septembre 1936 à Sébétou dans la région de Kayes et mort le 15 septembre 2020 à Bamako). Qu’Allah les accueille tous dans sa Grâce éternelle !

Moussa Bolly

Malick Diancoumba

Voir aussi

Direction Régionale de la Protection Civile: L’association ATC fait don de sucre et de céréales aux femmes veuves du corps.

C’est à la Direction Regionale de la protection civile sise à Sokoniko qu’a lieu une …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils