mercredi 30 septembre 2020
Accueil | Société | Célébration de la fête des armées: Les Maliens se prononcent

Célébration de la fête des armées: Les Maliens se prononcent

 

À l’occasion de la célébration du 59e anniversaire des forces armées et de sécurité, nous avons tendu le micro aux Maliens qui se sont prononcés sur les efforts des FAMa. Si certains pensent que les efforts sont louables, d’autres par contre estiment que les militaires maliens sont mal équipés face à un ennemi redoutable.  

 

M. Zerbo Gaochi

Je pense que notre armée fait de son mieux sur le terrain. Elle se donne à fond dans la lutte contre les groupes terroristes. Il faut revoir la manière dont sont formés nos militaires afin  qu’ils soient encore plus aptes pour se battre sur les théâtres d’opérations. Il faut aussi reconnaitre qu’ils font beaucoup de sacrifices pour la nation. M Malheureusement, c’est la mauvaise gestion, la corruption qui affaiblissent notre armée. Elle a aussi besoin d’être encore mieux équipée et surtout formée. Je profite de l’occasion pour célébrer une bonne fête et je les encourage à aller plus de l’avant et surtout fournir plus d’efforts quand bien même ils en font autant.

 

Ibrahime Hallasane Maïga

Notre armée est en train de monter en puissance. Et il y a de l’espoir pour la suite. Mais elle nécessite un appui conséquent dans tous les domaines. Qu’il s’agisse d’équipements ou autres, ainsi que les conditions de vie des militaires. Il est certes vrai que le gouvernement fait de son mieux, mais il faut aller au-delà. Au regard de l’effort que fournissent les militaires, nous avons l’espoir pour l’avenir. Chaque jour que dieu fait, les militaires se battent pour le Mali. Il n’a pas de portion de terrain sur le territoire malien où les militaires maliens ne sont pas. Ils se battent au bout du sacrifice ultime et c’est la devise des forces armées et de sécurité du Mali. Mon souhait, c’est que le peuple malien se donne la main pour soutenir les militaires au front, qui comme de jour ou de nuit se battent pour rétablir la paix et la stabilité.

 

Prof. Clément Dembélé

Notre armée est en très grande difficulté aujourd’hui. Elle a besoin de trois choses: la motivation, la formation et l’intégrité. Mais il n’y aura jamais ces trois vecteurs d’une armée solide tant qu’on ne luttera pas contre la corruption et le népotisme. Notre armée, au-delà du fait qu’elle a été fortement politisée est aussi profondément corrompue et détricoté par ceux-là mêmes qui n’ont pas compris pourquoi ils sont devenus militaires. Aujourd’hui, il urge de ramener notre armée à sa dimension. L’armée qui nous a donné l’indépendance, c’est qui nous a permis d’être à tous les rendez-vous pour la solidarité et la sécurité et partout dans le monde. Cette armée doit être au rendez-vous avec le peuple malien.

Il ne s’agit pas de voter 1230 milliards de FCFA pour la loi d’orientation et programmation et pour la plupart on détourne 90%. Donc notre armée a besoin de base solide. Une armée respectueuse et respectable. C’est pourquoi nous devons rendre hommage à ceux qui sont morts sur le champ de l’honneur. Il faut rendre hommage à leurs familles, veuves et enfants. Nous rendons aussi hommage aux militaires étrangers présents ici au Mali et qui ne sont pas compris dans leurs actes à juste titre. Quand on détourne les primes des militaires, cela veut dire qu’on est dans le mépris total de l’armée et le peuple Malien. Les avions cloués au sol rappellent combien notre armée est en difficulté et combien il y a des dirigeants militaires dans ce pays qui n’ont aucun respect ni amour pour notre armée.

Il faut une armée solide et notre seule armée ne peut pas sauver le Mali. Et quand on demande aux amis de partir, il faut montrer ce qu’on met en place pour garantir la sécurité.

Zoumana

Nous avons des militaires volontaires, déterminés qui se livrent malgré les moyens limités. Mais nos autorités n’encouragent pas les militaires avec la corruption. Si vous êtes militaire et que quelqu’un vous dit que les moyens que vous devez utiliser pour lutter contre l’ennemi sont volés par votre chef, est-ce que vous pouvez vous battre encore? Voilà pourquoi nous disons que l’armée est victimes des hauts gradés qui ne veulent rien faire si ce n’est pour détourner les moyens mis en place pour l’équipement. L’exemple est là avec les avions cloués au sol. Après avoir vidé les caisses, ils laissent nos frères mourir au front. Il est temps de juger tous ces gens qui ont touché l’argent public afin de servir de bonnes leçons.

Pour aider nos soldats, il faut bien les former et surtout les équiper avec des armes de pointes. Cela donnera la confiance et la détermination aux troupes dans les théâtres d’opérations.

 

Ousmane Maïga

Nous sommes contents de la détermination de nos soldats au front, mais il y a trop de morts chaque temps. Même si on est dans l’armée pour la vie et la mort, il faut éviter trop de perte, car les autres auront peur d’aller mourir.

Mais moi je constate que les chefs militaires ne sont pas concernés par notre crise sinon, comment  peut-on comprendre qu’ils détournent les moyens mis en place pour leur équipement ? Si cela continue, on risque un jour de voir les moins gradés s’attaquer aux hauts gradés pour un règlement de compte. En tout cas le gouvernement doit prendre les dispositions pour éviter que la corruption puisse continuer dans notre pays. Je souhaite bonne fête au Militaire et bon courage, car ce n’est pas facile de donner sa vie pour libérer la patrie.

Réalisé par K. Komi LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Gouvernement de transition : le tambour bat à cœur ouvert

Le gouvernement de transition, décisif durant la période de 18 mois, sera bientôt formé pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils