dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Société | Campagne présidentielle de 2018 : MMK dit non à des violences post électorale

Campagne présidentielle de 2018 : MMK dit non à des violences post électorale

Les membres du Mouvement Mali Kanu (MMK) était face à la presse le 5 Juillet dernier au grand hôtel de Bamako. La conférence était animée par le président du parti candidat à l’élection présidentielle M Modibo Koné.
L’alliance Mouvement Mali Kanu, le mouvement Layidu et MVS présente les membres de la direction de campagne à la presse.
La direction de campagne de l’alliance de MMK,Layidu et MVS est constituée des cadres hommes, femmes compétent pour la victoire de Modibo Koné.
Les mouvements volontaire pour le salut du Mali (MVS) et Layidu a porté son choix sur Modibo Koné pour l’élection présidentielle du 29 Juillet. Ce choix est dû à la capacité managériale de l’homme. Modibo Koné incarne le changement que tous les maliennes et maliens souhaites. Dans un passé récent, l’homme a pu sortir de la CMDT de l’ornière en moins d’une année.
Par rapport au choix du directeur de campagne du Mouvement Mali Kanu Paul Ismael Boro. Modibo Koné a laissé entendre que M. Boro est un homme politique et connu sur l’échiquier politique national. Il est l’un des initiateurs du Mouvement MaliKanu et s’est beaucoup battu pour l’implantation du parti.
Dans son intervention, le candidat Modibo Koné a affirmé qu’en si peu de le Mouvement Mali Kanu est implanter sur toute l’étendue du territoire et à l’extérieur du pays. Le MMK mènera la campagne partout sur le territoire où c’est possible dans le respect.
S’agissant du choix de Ségou, Modibo Koné soulignera que, la 4ème région est une ville historique et plaine d’enseignement traditionnelle et culturelle.
Par ailleurs, il a demandé aux citoyens d’aller retirer leur carte d’électeur afin de gagner le pari du taux de la participation. « J’exhorte mes militants partout où ils sont de mener une campagne digne du nom dans le plus grand respect.
Toutefois, il conseille ses militants de respecter le résultat des urnes et de bannir les crises postélectorales.
Diam Wagué LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Après la proclamation du résultat du Bac et DEF: Comment gérer le cas des classes de passage ?  

  Après la proclamation de certains résultats, la crise scolaire tend-elle  vers sa fin? Les cas …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils