mardi 26 octobre 2021
Accueil | Société | CAMPAGNE ELECTORALE A YANFOLILA : Un attardé mental tente mordicus d’empêcher l’entrée d’IBK dans la ville

CAMPAGNE ELECTORALE A YANFOLILA : Un attardé mental tente mordicus d’empêcher l’entrée d’IBK dans la ville

Jusque-là, ce n’était que des personnes normales qui contestaient le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéita, en s’adonnant aux pires diatribes contre son bilan quinquennal jugé « calamiteux ». Mais, cette fois-ci, précisément dans la localité de Yanfolila, il s’est agi d’un détraqué psychique qui, habituellement pacifique, s’est, à la surprise générale, violemment opposé à la venue d’IBK dans le cadre de la campagne électorale.
L’homme est, en effet, le seul véritable connaisseur des mobiles de son acte. Ce jour-là, l’aliéné mental, de nombreuses fois connu pour ses habitudes socialement saines, s’est étonnamment déchaîné contre la visite d’IBK dans sa ville natale (Yanfolila) quelques instants seulement avant l’arrivée de celui-ci, le samedi 14 juillet dernier.
Après avoir passé plusieurs heures à proférer des slogans hostiles et de gravissimes prophéties contre le Président de la République, les partisans de celui-ci, se voyant de plus en plus humiliés par ses propos, ont vite pris ses menaces au sérieux et se sont finalement vus obligés de sévir face à ses agissements en l’attachant carrément à un arbre. Ce qui l’immobilisa systématiquement, même si cela ne l’avait pas empêché de poursuivre ses vociférations contre IBK pour sa « mauvaise gestion » des cinq dernières années.
Le psychopathe resta ainsi attaché à l’arbre et activement surveillé jusqu’au terme de la visite électorale du Président sortant. En revanche, pour avoir pris une position aussi bien tranchée contre le régime en place, cet attardé mental ne faisait-il que répéter, à sa propre façon, ce qui avait jusque-là été régulièrement exprimé par l’opinion générale des maliens, lesquels voient (effectivement) en la gouvernance d’IBK, une « totale déception » ?
LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils