vendredi 18 juin 2021
Accueil | Société | Braqueur de l’agence BDM S.A : un premier suspect mis aux arrêts par la police

Braqueur de l’agence BDM S.A : un premier suspect mis aux arrêts par la police

L’affaire a fait grand bruit et suscité de vives réactions aussi bien de la part des populations que des pouvoirs publics, en l’occurrence des services de sécurité. Des malfrats ont, en plein jour, pris pour cible l’agence secondaire d’une Banque (BDM S.A) à la cité des «1008 logements » le mardi 1er décembre 2020. Après avoir neutralisé la garde, ils ont dévalisé la banque avant de se retirer peinards.

Les services en charge de la sécurité étaient dès lors interpellés, au propre comme au figuré. Il fallait et vite, ôter ce fardeau de la poitrine, car, il ne saurait avoir plus grand désaveu que celui d’une population à l’endroit de ses Forces de Défense et de Sécurité. Un tel désaveu est en effet cinglant et constitue le pire jugement ! Il fallait donc agir et vite pour laver l’affront.

Les hommes du Commissaire Divisionnaire Hamadou AG ELMEHDI et son Adjoint Commissaire Yaya NIAMBELE se sont sentis donc offensés, ils prirent l’affaire en main. Aussi, parce que la témérité des auteurs des différentes opérations des malfrats sonnait comme une défiance à tous les services de sécurité du District. Usant alors de leur puissant réseau, ils parvinrent vite à identifier un premier suspect. Il se nomme F D, un récidiviste, fréquentant un parking au quartier Bolibana en commune III et ayant pris pour habitude de prendre son déjeuner (repas de midi) tous les jours chez sa mère non loin du « Babemba-Ciné » où il se rend à moto, une grosse cylindrée.

Fort de ces renseignements, le Commissaire NIAMBELE se fit alors accompagner et appuyer par les éléments de sa propre Brigade de Recherche ainsi que par une équipe de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) et de la Brigade Spécial d’Intervention (BSI). Ils étaient là, au lieu indiqué. Ainsi, fut-il interpellé et conduit d’abord à la BAC, puis au Commissariat de police du 12e Arrondissement. Il a été interpellé à moins de 48 heures après le fameux braquage.

Le suspect F D a été conduit au commissariat pour l’interrogation. À ses dires, il a été approché par un nommé M K, un ami qu’il a connu dans le milieu carcéral. Ce dernier lui proposa de l’accompagner, avec deux autres camarades, dans une opération susceptible de leur rapporter à tous, une petite fortune. Et puisqu’il est question d’argent et le temps étant particulièrement dur, il accepta. Selon le mis en cause, ils étaient au nombre de quatre (04) tous armés d’un pistolet automatique (PA). Et ce n’est qu’au niveau de l’agence BDM en question, qu’il dit avoir compris de quoi il était véritablement question. Mais pas question de renoncer.

Et c’est F D, lui-même qui fut chargé de sortir le magot du coffre-fort. Il se procura sur place un sac d’ordinateurs pour y loger les sous. À ses dires, le montant soustrait dudit coffre s’élève très exactement à 10,5 millions F CFA. Et séance tenante, il a remis l’argent à M K. Et ils se retirèrent comme, ils étaient venus sans n’être nullement inquiétés. Et comme part du butin, il (F D) reçut, à ses dires, la somme de 2,5 millions F CFA.

L’enquête continue afin de dénicher les autres complices de cette bande de braqueurs.

Le Commissaire Divisionnaire Hamadou AG ELMEHDI appelle la population à plus de collaboration afin d’aider les forces de sécurité dans leur mission régalienne.

BRAVO, EN TOUT CAS, AUX DIFFÉRENTS ENQUÊTEURS ET À L’ÉQUIPE D’INTERVENTION !

NB : Titres de la rédaction

Malick Diancoumba

Voir aussi

Commune urbaine de Ségou: Amady Kindy Bathily dit PUMA au Cœur d’une spéculation foncière

Les enfants non-voyants et malvoyants n’auront plus d’école dans la ville de Ségou. Du coup, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils