mercredi 8 décembre 2021
Accueil | Important | Au tour du site du dépotoir de Medina-Coura : Les autorités sortent les muscles

Au tour du site du dépotoir de Medina-Coura : Les autorités sortent les muscles

Chaque jour qui passe l’incapacité des maires à gérer les communes et les quartiers se révèle au grand jour. Une majorité d’élus ont tendance à penser que devenir maire signifie la vente des terres en toute illégalité et se remplir les poches. Avec ces pratiques mafieuses, bien de lopins de terres abritant de dépotoirs dans les premiers quartiers de Bamako furent vendus. De nos jours, presque aucun des quartiers du centre-ville de Bamako ne dispose de dépotoirs. Surtout en Commune II.

 

Cette situation défraie la chromique. Depuis 2007, les autorités administratives, politiques et coutumières ont transformé l’espace situé à cheval entre le CFP (centre de formation professionnel) et le groupe scolaire Mamadou Diarra N°2 en dépôt de transit. Au regard de cette cruelle situation, ce sont les enfants qui ramassent les pots cassés sur leur lieu d’apprentissage ; car, quand on parle de l’enseignement on parle de la santé puisque les enfants ne peuvent pas être enseignés à côté de la pourriture qui est un handicap pour la concentration. Dans ce contexte, comment les maires osent-ils toujours prendre le risque d’élever un dépotoir si près de deux écoles ? Est-ce normal ? Les maires doivent prendre soin de leurs quartiers et veiller surtout à l’assainissement du cadre de vie et des milieux scolaires. A la veille de la rentrée des classes, le mur de l’école fondamentale de Medina-Coura s’est ainsi effondré. Face à cette cruelle situation, le collectif « Anw Bâ Ka siguida Fê » a vu le jour. Ils ont crié sur tous les toits de Bamako pour rencontrer les autorités municipales et coutumières. Mais, celles-ci sont restées soudes à leurs appels. Les membres du collectif ont ainsi entamé une procédure judiciaire dont la finalité serait l’enlèvement du fameux dépotoir source de divers maux. Un Huissier de justice a fait le constat et a découvert la présence de déchets biomédicaux. Dans les jours à venir les interpellations de sommation seront engagées pour ouvrir la voie à un procès digne de ce nom.

Hier matin, à la surprise générale, les autorités municipales de la Commune II ont fait irruption sur le site du dépotoir en faisant usage de la force pour ouvrir le dépotoir afin que celui-ci reçoive des ordures venues d’ici et d’ailleurs. Mais les Habitants du quartier ont sagement gardé le silence pour éviter tout accrochage. Ils se sont contentés de regarder les policiers surexcités qui paradaient au-dessus des dépotoirs comme sur un territoire conquis.

Affaire à suivre

Zénébou Maïga: LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Flambée des prix des denrées alimentaires: Une réalité qui fait la chronique malgré les efforts de l’État   

    D’IBK à Bah N’Daw et jusqu’à Assimi Goïta, les consommateurs souffrent toujours de …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils