vendredi 18 juin 2021
Accueil | Société | ATTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX AU MALI : Le collectif des demandeurs hausse le ton

ATTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX AU MALI : Le collectif des demandeurs hausse le ton

Pour la célébration du 1er anniversaire du collectif des demandeurs des logements sociaux du Mali, le collectif a animé une conférence de presse, le 27 Aout 2016 à la pyramide de souvenir. Sous la présidence du président du collectif M Moussa Touré en présence des membres du bureau.
C’est dans le cadre de la politique gouvernementale que les autorités du Mali ont initié un programme des logements sociaux. Ce programme vise à attribuer les logements sociaux aux maliens qui ont un faible moyen de revenu. Aujourd’hui force est de constater que le clientélisme, le favoritisme, le népotisme ont pris place à la bonne attribution des logements, cela en violation flagrante du décret dans son article 2 al2 qui stipule que « les logements sociaux sont réalisés dans le cadre d’un programme gouvernemental et vise à faciliter l’accès des couches faibles et intermédiaires aux logements ». C’est fort de ce constat que les différentes associations se sont réunies pour créer un collectif dont le récépissé date du mois d’Aout 2015.
Le président du collectif dira que, le collectif a pour objectif de démarcher auprès des autorités compétentes pour qu’il y’est plus la transparence dans l’attribution et que le gouvernement applique les lois et textes règlementaires pour traiter tous les demandeurs sur le même pied d’égalité.
Selon M Moussa Touré, l’attribution du dernier logement a suscité d’énormes défaillances et de violations des textes à savoir : l’attribution de 5 logements à la famille du premier ministre Modibo Keita, aux étudiants à beaucoup d’autres personnes qui sont insolvables. A la date d’aujourd’hui, parmi les logements nouvellement attribués, il y a plus de 281 inoccupés et 300 modifiés et transformés en étage ou autres plan. En plus certaine personnes influentes disposent plusieurs logements.
Le collectif demande l’annulation pure et simple de l’apport personnel et de ramener les couts des maisons des prochaines attributions des logements sociaux. Pour réduire aussi le nombre des demandeurs, le gouvernement doit organiser le secteur des loyers en fin d’amoindrir le cout ; ce secteur bien structuré pour faciliter l’accès du loyer aux plus pauvres.
M Touré soulignera que, le collectif prendra en compte les aspirations des maliens de l’extérieur et ne ménagera aucun effort pour plus de transparence dans les prochaines attributions des logements.
Diam Wagué LE COMBAT| lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Commune urbaine de Ségou: Amady Kindy Bathily dit PUMA au Cœur d’une spéculation foncière

Les enfants non-voyants et malvoyants n’auront plus d’école dans la ville de Ségou. Du coup, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils