mardi 30 novembre 2021
Accueil | Société | Attaque de Nampala : Une dizaine de morts dans le rang des FAMA

Attaque de Nampala : Une dizaine de morts dans le rang des FAMA

Le camp de la ville a été attaqué hier mardi très tôt le matin, par des assaillants lourdement armés. Des sources annoncent une dizaine de morts et plusieurs blessés parmi les militaires maliens. Elles affirment que les assaillants ont pris leurs morts avec eux.

Une certaine Alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité peulh revendique l’attaque dans un message adressé au Studio Tamani de Bamako. Mais, jusqu’hier rien ne confirmait l’authenticité de cette revendication identitaire. Selon ses assaillants, il y a eu, au moins, cinq militaires maliens qui auraient été tués et d’une quantité importante d’armements emportés. Cependant, les sources militaires maliennes ne confirment pas ce bilan ; mais, elles précisent, toutefois, que l’armée s’est repliée à Diabaly. Selon le Responsable du mouvement des assaillants, Alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité et de la restauration de la justice, qui se fait appeler Sidi Cissé dit Bakaye, le bilan de cinq militaires morts et trois blessés dont un grièvement parmi les assaillants est une réalité.

Selon notre source, le camp de Nampala a été attaqué hier mardi 19 juillet, à 5Heures du matin, par des assaillants lourdement armés. L’attaque a fait plusieurs victimes dont cinq militaires morts et de plusieurs blessés parmi lesquels deux assaillants grièvement atteints.

Selon nos informations, « Les assaillants sont venus à bord de véhicules et de motos. Et les combats ont commencé à 5 heures pour prendre fin vers 7 heures du matin. Les militaires maliens se sont repliés ; ce qui a fait plusieurs morts dans leurs rangs. Pour des raisons tactiques, comme on le dit souvent dans le jargon militaire, les soldats gouvernementaux s e sont repliés sur Diabaly. Selon des sources concordantes, il y en a eu parmi qui sont tombés dans une embuscade et tous tués encore ; sans toutefois aucune précision sur ni leur nombre ni leur identité ; du moins, pour l’instant.

En tout cas, l’ennemi étant plus nombreux et lourdement armé, les militaires maliens ont été contraints d’abandonner leur position dans la ville de Nampala. Tout le combat s’est passé au poste de l’armée et dans le camp militaire. « Les assaillants, après avoir pris leurs corps, ont quitté la ville », révèle une autre source sur le terrain.

Selon une source bien informée en provenance de Nampala, les assaillants, après avoir pillé le camp de l’armée et brûlé certaines armes et emporté d’autres, ont quitté la ville. Ils sont partis avec leurs corps et blessés dans un Pick Up et enlevé 4 autres pickups. L’armée malienne est repliée à Diabaly, une petite ville située à 80 Km de Nampala. Niono attend les soldats maliens blessés et les corps des victimes. D’après des informations tombées au moment où mettions sous presse, certains militaires maliens ont été même égorgés. Mais, pour l’instant, l’on n’avait aucun bilan exact du côté des officiels.

A suivre !

Zénébou Maïga : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils