mercredi 23 juin 2021
Accueil | Société | Assassinat de Fanta Sékou Fofana à la maison des hôtes: Des questionnements autour d’un crime horrible

Assassinat de Fanta Sékou Fofana à la maison des hôtes: Des questionnements autour d’un crime horrible

Une jeune femme d’une vingtaine et quelques années a été tuée sur son lieu de travail, à la maison des hôtes de la Base B. Un crime passionnel expliquait-on en son temps. Des années après, toujours rien. Et le temps continue d’envelopper ce crime en plongeant son auteur dans l’oubli des fonds d’un cachot.

 

C’était en 2018 si nous n’abusons pas. Le coupable n’est autre que son fiancé qui selon des informations jugées crédibles, ne serait pas l’auteur de la grossesse qu’elle portait au moment des faits.

Est-ce finalement le mobile du crime ?                                                                                                                         Du meurtre de Fanta Fofana, la Fille de Sékou Fofana, Conseiller technique à la présidence de la République, on s’attendait rapidement à des enquêtes qui révéleraient tous les contours de l’affaire en raison de la gravité des faits, mais aussi de la proximité de la famille Fofana d’avec le pouvoir. Surprise ! L’assassin qui ne chercha point à se barrer, fut mis aux arrêts et écroué finalement on ne sait même plus où. À la MAC de Bamako-Coura ? Le dossier, en tout cas a disparu des bacs et aucun procès en dépit des nombreuses assises qui se sont tenues depuis. Pourquoi tant de silence autour d’une affaire aussi grave ? Pourquoi un fiancé, quoiqu’en froid avec sa dulcinée ici à Bamako, en gens civilisés, ôterait-il la vie à sa promise d’une aussi brutale et cruelle manière alors qu’elle portait un enfant d’une grossesse de 3 mois ? Savait-il davantage plus que de supposées infidélités de sa fiancée ? Reconnaissait-il la grossesse que portait Fanta, sa fiancée le jour où il se décida de l’étrangler mortellement avec des dommages criminels sur son cou, comme pour ne rien laisser de ce qui pourrait la sauver de la mort qu’il la destinait ?

Y aurait-il anguille sous roche ?

Plus de deux(2) ans après cette ignominie, les langues se délient et avancent l’insensée raison qui aurait été à l’origine de ce crime et que le fiancé aurait semble-t-il découvert. Un forfait dont personne n’en parle, un silence qui protège encore l’auteur de cette malédiction qui a endeuillé une famille et anéanti la vie d’un homme qui ne cherchait qu’à vivre aux côtés de la femme qu’il aimait ?

À suivre

Cheick Alpha Sow

Malick Diancoumba

Voir aussi

Jeunesse et Emploi: Où en est le choix ?

La question du Job est devenue, depuis des années, un sujet palpable de la jeunesse. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils