vendredi 7 mai 2021
Accueil | Société | Arrestation d’Attaher Ag Ihadou : Une messe de requiem est ainsi dite

Arrestation d’Attaher Ag Ihadou : Une messe de requiem est ainsi dite

Au rang de moult requiem nécessaire aux dignes fils du Mali tombés sous les coups de poignards des ennemis de la paix dans notre pays, un, non des moindres, a été prononcé le jeudi dernier en mémoire du Capitaine Moussa Siaka Koné en particulier et de l’armée malienne en général. Le gibier tombé dans les mailles de la même armée malienne tant décimée n’est autre que le numéro 2 d’Ançar-Dine.

Selon des sources militaires contactées dans la Région, Attaher Ag Ihadou, puisque c’est de lui qu’il s’agit ici, mis en cause dans l’attaque meurtrière qui a coûté la vie à l’Officier Moussa Siaka Koné et 4 autres de ses compagnons le 20 novembre dernier, a été arrêté à Gao. Il s’agit d’une grosse prise qui intervient juste au lendemain de l’inhumation de ses dernières victimes. Toute chose qui soulage un tant soit peu les familles des victimes qui n’ont, en réalité, eu droit à aucun un hommage digne de leurs rangs et de la cause pour laquelle ils ont perdu la vie.

A défaut, donc, d’un hommage des autorités, le sort connu par le second homme fort d’Ançar-Dine du sud de Gao joue pourrait soulager moralement les familles éplorées. Cette faveur s’élargit jusqu’à Lomé puisque la faction du captif est « fortement soupçonnée » d’avoir mené notamment l’assaut ayant causé la mort encore, le 6 novembre dernier, d’un Casque bleu togolais et de deux civils maliens.  Sept autres Casques bleus togolais ont été blessés dans cette attaque perpétrée contre un convoi de la MINUSMA près de Douentza.

Selon les autorités militaires, Attaher Ag Ihadou «était activement recherché». Cette arrestation a été qualifiée de «grosse prise». L’individu a été transféré à Mopti, puis transféré par hélicoptère à Bamako. Selon des sources militaires, il était «l’homme le plus recherché dans le Gourma après son Chef identifié comme Al-Mansour Ag Alkassim».

Les auteurs de cette arrestation viennent ainsi de recueillir une esquisse de sourire dans un océan de larmes. A défaut, donc, de panser les béantes plaies qui gangrènent de nombreuses familles militaires, force est de reconnaître que cette prise a sa nature d’un requiem aux âmes péries pour la cause malienne.

Katito WADADA : LE COMBAT

 

COULIBALY

Voir aussi

Direction Régionale de la Protection Civile: L’association ATC fait don de sucre et de céréales aux femmes veuves du corps.

C’est à la Direction Regionale de la protection civile sise à Sokoniko qu’a lieu une …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils