vendredi 7 mai 2021
Accueil | International | Après la mort d’Idriss Deby Itno: Que va devenir le G5 Sahel ?  

Après la mort d’Idriss Deby Itno: Que va devenir le G5 Sahel ?  

Le président tchadien Idriss Deby Itno a rendu l’âme le 20 avril 2021 dans un combat sur le théâtre des opérations. Récemment réélu pour un 6e mandat, ce soldat de terrain est mort avec les armes à la main. Après, une telle perte, que deviendrait le G5 Sahel ?  

 

Une perte que l’Afrique et le Sahel regretteront amèrement. Idrissa Deby Itno est tombé avec les armes à la main au cours d’un affrontement avec des groupes armés terroristes. C’était au cours d’une décente de l’armée tchadienne contre les rebelles du FARCT. 

Couronné Maréchal par l’Assemblée de son pays, le président tchadien a mordu à l’hameçon lors de ces opérations. Après ce départ si triste et affreux, l’on se pose la question de savoir que va devenir cette organisation des cinq (05) États du Sahel dénommé G5 Sahel ? 

Les gens continuent de s’en inquiéter. Car le Sahel est un tout, et le président Deby en était pour beaucoup, un homme fort et de terrain. Et si le Sahel le regrettait sitôt ? C’est une inquiétude qui remonte jusqu’à plusieurs niveaux, notamment ceux qui le connaissent bien, que ce soit en Europe ou en Afrique. 

À l’exemple de Alain Foka, présentateur hors norme de l’émission « Archives d’Afrique » de RFI, dans une interview sur France 24, où il disait : « Je me demande aussi dans le Sahel, si on ne va pas le regretter facilement. Parce que dans le Sahel, l’armée tchadienne était la plus efficace sur le terrain. C’était ce qu’il vendait le plus d’ailleurs. Le fait d’être sur le rempart, le fait d’être celui qui est au front, est-ce qu’avec quelqu’un qui n’est pas un général aussi respecté les choses vont être pareilles ? 

Je ne suis pas certain de cela. Pour les Tchadiens, on pense que ça va être un boulder quand même. » Et d’ajouter : « C’est un coup dur, c’est un véritable coup dur pour la présence contre les djihadistes dans le Sahel. Aujourd’hui, on demande qui prendre à la tête de ce mouvement-là. En réalité si Deby était soutenu par la France, c’était bien parce qu’il représentait ce rempart-là…c’est le militaire qui disait, je ne mourrai pas dans mon lit, » a-t-il laissé entendre. 

Si pour Bah N’Daw, c’est une lourde perte, pour beaucoup d’autres africains c’est plus qu’une perte. Car, l’on sait aujourd’hui ce qu’il représentait pour l’Afrique en général et pour le Sahel en particulier. 

Par ailleurs, le président Deby a été remplacé par son fils, le Général Mahamet Idriss Deby Itno, qui prend la tête d’un Comité militaire de Transition, et qui essayera de poursuivre les actions de son père. Le fils aura-t-il le même cran que son père ? Ou encore, est-ce que le fils pourra faire mieux que le père ? Une question qui taraude les esprits dans le Sahel

À suivre…  

Moriba DIAWARA   LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Rapport annuel d’Amnesty International sur le recours à la peine de mort en 2020:  » Une diminution des condamnations et d’exécutions à travers le monde de 36%, le plus bas depuis 10 ans  »  

  Amnesty International Mali a rendu public son rapport mondial sur les condamnations à mort …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils