samedi 25 juin 2022
Accueil | Education | Année universitaire 2017-2018 : La sécurité des Etudiants de Kabala au centre de toutes les préoccupations

Année universitaire 2017-2018 : La sécurité des Etudiants de Kabala au centre de toutes les préoccupations

Les Administrateurs du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) se sont réunis dans la salle de conférences dudit centre, le jeudi 28 septembre 2017, pour tenir la 14e session ordinaire de leur Conseil d’administration. Cette session, placée sous la présidence du Pr. Issa Baradji, Conseiller technique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Komon Sanou, l’Administrateur provisoire du CENOU, a permis aux administrateurs d’adopter le procès-verbal de la session présidente; d’évaluer le Rapport d’activités du 1er semestre 2017 et d’échanger sur les divers.

 

Notons que le Rapport d’activités du semestre écoulé est assez encourageant. Car, on y trouve des réalisations qui, dans un premier temps, n’étaient pas évidentes au regard de la complexité des questions qui devraient être traitées. A ce point, il y a eu un processus d’amélioration constante du cadre de vie des Etudiants à travers les services de logement, de santé, de transport et de paiement régulier des allocations financières qui, jadis provoquaient souvent des grèves dans le monde estudiantin. Ainsi, ces efforts se sont traduits par, entre autres, l’hébergement de 1809 étudiants, l’équipement de près de 480 chambres en matériels de literie, l’inauguration du centre de santé de l’IPR/IFRA de Katibougou, l’amélioration du plateau technique des centres de santé universitaires, le transport de près de 50.000 étudiants vers les établissements académiques, le renforcement du système d’adduction d’eau à la FMPOS et à Kabala par l’installation des forages et, enfin, la rénovation de 10 chambres sinistrées à Katibougou.

Ainsi, le bilan examiné rend compte également des efforts déployés par le CENOU en matière de renforcement des capacités du personnel, de la coopération entre les structures en charge des œuvres universitaires et du sport universitaire.

«Les résultats auxquels nous sommes parvenus se révèlent à hauteur de souhait, mais nous devons les considérer comme des mobiles d’encouragement ; car, il nous incombe de maintenir ce cap à défaut de faire mieux», dixit le Conseiller Technique, Pr. Issa Baradji, dans son discours d’ouverture. A l’en croire, cette session n’est, certes, pas particulière ; mais, elle a tout son sens puisqu’il s’agit d’évaluer la mise en œuvre d’un programme confié aux Responsables du CENOU sur une période donnée. «Aujourd’hui, en ce qui me concerne, j’observe particulièrement l’évolution des conditions de vie et d’études des Etudiants de notre pays pour laquelle vous n’avez ménagé aucun effort et c’est le lieu de vous en féliciter », a-t-il estimé avant de saluer les leaders de l’AEEM pour les sacrifices consentis afin d’apaiser le climat social au sein de l’espace universitaire. Cela, même si beaucoup reste à faire sur ce plan.

En outre, côté des avancées notoires sur plusieurs plans, le Pr. Baradji a reconnu qu’il existe des réelles difficultés par endroits et par la nature des choses. Il y en aura toujours mais elles ne seront pas insurmontables. Il a ainsi exhorté le personnel administratif à prendre à bras le corps toutes les questions de nature à entraver l’épanouissement correct des Etudiants. Il a rassuré que, pour cela, le soutien des plus hautes autorités n’y fera pas défaut.

Pour la rentrée universitaire 2017, ce sont environ 34.000 nouveaux Bacheliers qui seront accueillis et insérés dans les différentes Facultés.

Dans cette optique, le Professeur Issa Baradji a instruit à tout le personnel du CENOU de palier aux éventuels désagréments que pourrait causer l’accroissement inattendu de l’effectif des Etudiants. A ses dires, il importe, donc, que la réforme organisationnelle, tantôt annoncée, du CENOU se justifie pour venir en appoint aux efforts déjà engagés.

L’Administrateur provisoire du CENOU, Komon Sanou, a soutenu que beaucoup d’activités ont été menées l’an passé et qu’il en reste encore. Il a signalé qu’au cours de cette session un accent particulier sera mis sur la question de sécurité ; car, Kabala est un peu excentré de la ville de Bamako. Il a ainsi sollicité auprès des autorités compétentes l’obtention des ressources additionnelles pour couvrir la cité de Kabala. A l’en croire, Kabala a été construit à des coûts de milliards de nos francs CFA pour accueillir des milliers d’Etudiants. Donc, il faut des mesures d’accompagnement appropriés dans, notamment, dans les services de restauration et de transport  afin que cette cité, rare dans les Sous-région, puisse combler les attentes.

L’Administrateur provisoire, Sanou, a invité tous les acteurs à s’investir pour que la Cité de Kabala puisse être la fierté de tout le Peuple malien et accompagner l’engagement et la détermination du personnel du CENOU.

Pour conclure, l’on retiendra que les activités réalisées au cours du premier semestre de 2017 sont de l’ordre de 54,83% sur un Budget global de 22 milliards de francs CFA.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU GPAC: Les responsables s’engagent pour la mise en œuvre des recommandations

    Le Groupement professionnel des agences de communication du Mali (GPAC) a tenu, hier …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils