samedi 12 juin 2021
Accueil | Société | Affaire Rokia Traoré : Tiébilé Dramé reçoit les Ambassadeurs de Belgique et de France au Mali hier

Affaire Rokia Traoré : Tiébilé Dramé reçoit les Ambassadeurs de Belgique et de France au Mali hier

 

Le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale a reçu, hier, lundi 18 mai 2020, les Ambassadeurs de Belgique et de France au Mali. Au centre des échanges, l’arrivée à Bamako le 9 mai dernier de l’artiste Mme Rokia Traoré qui fait l’objet à Paris d’un contrôle judiciaire suite à un mandat d’arrêt européen.

 

Le Ministre a saisi l’occasion pour inviter toutes les parties au dialogue en vue de privilégier l’intérêt de l’enfant âgé de 5 ans. Pour sa part, le gouvernement encourage les avocats des deux parties à se rapprocher pour trouver une solution équilibrée. À cet effet, le Ministre Dramé a invité M. Jan Goosens, père de l’enfant et son avocat à venir au Mali dès que les conditions le permettront pour poursuivre la recherche d’un juste compromis dans cette affaire qui a trop duré.

« J’ai évoqué, ce matin, le retour au Mali de Rokia Traore, avec les Ambassadeurs de Belgique et de France. J’ai lancé un appel aux calmes et invité les avocats des deux parents  à se rapprocher en vue de trouver un compromis équilibré et juste dans l’intérêt de la petite Uma », a indiqué Tiebile Dramé, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale hier matin au sortir de cette rencontre.

L’avocat de son ex-compagnon s’interroge, quant à lui, sur les circonstances du départ de Rokia. Maître Franck Berton évoque la légèreté des autorités françaises, qui ont laissé partir une personne sous contrôle judiciaire, explique-t-il, malgré une interdiction de quitter le territoire français. L’avocat demande une enquête pour savoir si elle a bénéficié de complicités.

De son côté, la défense de la chanteuse explique qu’elle a présenté son passeport pour prendre un vol privé, et que c’est une fois à l’intérieur de l’appareil, qu’on est venu l’interpeller. Selon Maître Kenneth Feliho, l’artiste a alors présenté son passeport diplomatique malien, ainsi qu’une lettre de mission, une mission pour travailler sur des échanges culturels. Elle a été autorisée à partir, a rapporté RFI.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

LITIGE FONCIER DANS LA ZONE DE RECASEMENT DE SOTUBA: Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de droit coutumier qui a été établie par l’Etat en titre foncier depuis 1915

Dans la zone de recasement de Sotuba, Mme Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de son …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils