mercredi 3 mars 2021
Accueil | Société | Affaire HUICOMA : Le Président de la République prend le dossier en charge

Affaire HUICOMA : Le Président de la République prend le dossier en charge

Mieux vaut tard que jamais, la jeunesse de Koulikoro qui avait presque mobilisé toute la Région pour la cause de l’unique usine HUICOMA, ses travailleurs y compris les retraités, est en passe de connaitre une issue favorable. Et pour cause, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a pris personnellement en mains le dossier en mains. Il s’est engagé à satisfaire cette revendication des jeunes de Koulikoro.

Les populations de Koulikoro, dans toutes ses composantes (Mouvements des jeunes et des femmes, mouvement pour la restauration de l’usine, le Conseil locale de la jeunesse, les acteurs socio-économiques, les travailleurs de l’usine, …), tous étaient en grand meeting d’information le mercredi le 12 juillet dernier à la Maison du Peuple de Koulikoro. L’ordre du jour portait sur l’évaluation du combat et la suite logique dans la mesure où ce combat ne s’arrête que jusqu’à l’aboutissement de l’intégralité de leurs réclamations. On se rappelle encore que c’est suite à un récent constat que les jeunes de la Région de Koulikoro ont décidé de ne plus croiser les bras face à leur avenir qui, selon les calculs, s’annonce tragique. Donc, il incombait d’entreprendre des actions fermes allant dans le sens du développement de leur Région. De ce fait, la situation de l’usine HUICOMA est redevenue une priorité absolue. Mais pour y arriver à bout, il faut, à tout prix, déclencher un combat pacifique. Avec le courage, les jeunes conviennent d’initier une marche pacifique en vue de se faire entendre par les plus hautes autorités du pays. Le message à véhiculer était : «Sans l’usine HUICOMA, pas d’élections dans leur Région, … ». Cette première marche a été annulée par l’implication du Gouverneur. La promesse a été faite par ce dernier que le message sera adressé à qui de droit à Bamako. Ensuite, le 30 juin dernier, le dossier redevienne à la UNE de la jeunesse de Koulikoro qui menace de passer à la vitesse supérieure. A la suite des renseignements reçus du côté du groupe Tomota, le repreneur de l’usine, les jeunes ont été informés que la responsabilité de cette situation dramatique n’incombe qu’à l’Etat malien. Ensuite, les jeunes ont cherché à savoir si le Président de la République était informé du combat des jeunes. Même si la presse l’a relayé suffisamment.

Ainsi, lors de la récente sortie du Chef de l’Etat dans leur Région, les jeunes ont mis l’occasion à profit pour l’interpeller directement.

A l’issue de cette rencontre, le Président IBK a promis de s’impliquer personnellement dans la gestion du dossier. Il a même précisé qu’il était au courant des problèmes de cette usine bien avant son élection en 2013 et il a promis d’envoyer un émissaire à Koulikoro très prochainement pour rencontrer les populations. Et c’est ce qui fut fait le 13 juillet dernier.

Mohamed BELLEM, Envoyé spécial

Rédaction

Voir aussi

NIONO : Accord de cessation des hostilités entre dozos et peuls

  Le ville de Niono a abrité dimanche dernier (21 février 2021) la cérémonie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils