dimanche 15 décembre 2019
Accueil | Société | Affaire de l’éclairage public: Le Procureur évalue le préjudice provisoire à  900 millions de francs CFA

Affaire de l’éclairage public: Le Procureur évalue le préjudice provisoire à  900 millions de francs CFA

Depuis fin de semaine dernière, on en sait un peu plus sur l’affaire de l’éclairage public impliquant Sékou Alpha DJITEYE ( ex-DG  de l’EDM-SA), Adama SANGARE (Maire central du District), Amadou Lamine GAYE (Directeur financier d’alors de EDM-SA), Mohamed Oumar TRAORE (DG de la société ESOT) et madame Mafili KONE, Chef d’alors du service hydrocarbures de EDM-SA. Le procureur anticorruption, Mamadou Kassogué, à travers un communiqué dont la Rédaction de votre quotidien LE COMBAT possède une copie a donné quelques détails.

Si certains « manipulés » du clan collaient déjà l’étiquette « politique» au jet de filets du pôle économique et financier ayant enfanté la prise de certains gros caïmans de République, les faits qui constituent l’objet de leur prise à la gorge  prouvent encore une fois la naissance d’une justice déterminée et prométhéenne. Selon le procureur anticorruption, l’enquête qui a conduit à l’interpellation des personnes suscitées est consécutive à une dénonciation du bureau du Vérificateur Général sur les opérations de dépenses effectuées par la Société Énergie du Mali-SA (EDM-SA) pour les exercices 2012, 2013, 2014 et le Ier trimestre 2015.Et c’est l’exploitation du procès-verbal d’enquête préliminaire subséquent de ladite brigade, en date du 21 Octobre 2019,qui  a permis de conforter les soupçons de malversations financières relevées par le Bureau du Vérificateur Général en permettant notamment de mettre en exergue :
-l’établissement d’une fausse attestation d’exécution complète des travaux, dont le taux d’exécution n’était alors que 68% ;
-le paiement intégral du montant global du marché sur la base de faux documents et en violation des procédures d’exécution des dépenses publiques ;

-l’attribution, sur la base d’ententes directes, de marchés dont les montants dépassaient largement le seuil de passation ;
-le paiement irrégulier des montants dus au titre des Déclarations d’enlèvements directs (D 24) sans s’assurer de leur apurement ;
-le recours aux « achats spots » dans des conditions manifestement irrégulières,

-le détournement à d’autres fins, par certains fournisseurs, d’importantes quantités d’hydrocarbures exonérées de droits et taxes et exclusivement destinées à EDM-SA.

Toujours aux dires du chef du pôle économique et financier c’estsuite à la constatation faisant état d’un préjudice provisoire de l’ordre de 900 millions de francs CFA qu’il est apparu des présomptions suffisantes pour retenir les infractions de faux, usage de faux, atteinte aux biens publics, délit de favoritisme, abus de confiance et complicité desdites infractions à l’encontre des personnes susnommées.

S’agissant des autres affaires portées à la connaissance du Parquet, le procureur a également annoncé que les investigations suivent normalement leurs cours et que « les suites judiciaires les plus appropriées leur seront réservées en temps opportun ».
Seydou Konaté LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Identification des enfants dans les zones d’insécurité: Selon Unicef ,13% des enfants restent inconnus

Au Mali, 13 pour cent des enfants de moins de 5 ans ne sont pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils