lundi 6 décembre 2021
Accueil | Société | Accord entre le gouvernement et les bouchers : Le front contre la vie chère rejette en bloc les nouveaux prix

Accord entre le gouvernement et les bouchers : Le front contre la vie chère rejette en bloc les nouveaux prix

 

Le prix du kilogramme de viande avec os sera ramené à 2300 FCFA et celui sans os à 2800 FCFA à partir du lundi 12 juillet 2021, ne satisfait pas le front contre la vie chère. Les nouveaux prix dont la signature d’un protocole d’accord entre le gouvernement et les syndicats des bouchers de Bamako et de Kati a été obtenue à la suite de longue négociation ne sont pas du goût de cette association. Cependant, le front contre la vie chère estime que le prix du kilogramme de viande doit redescendre au prix initial.

Cet accord obtenu après plusieurs tractations entre les deux parties au lieu d’être un «ouf de soulagement » pour les populations, est rejette par le Front pour la Vie Chère. Les syndicats des bouchers de Bamako confirment la diminution des prix de viande. Ses responsables précisent que le protocole d’accord convenu entre eux et le gouvernement a une durée de deux mois.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce se réjouit de cet accord. Selon le ministre Mahmoud Ould Mohamed, des dispositions seront prises pour l’amélioration de la situation. “Ce problème a tant fait souffrir les populations de Bamako’’, souligne-t-il.

De son côté, le front contre la vie chère au Mali se dit non satisfait de cet arrangement. Selon la présidente du front, le prix du kilogramme de la viande doit revenir à 2000 FCFA ou au moins 2200 FCFA. Mariam Koné rappelle qu’« au début du mois de juillet, il était convenu de réduire le prix du kilogramme de la viande à 2200 FCFA ». Avant d’ajouter qu’elle ne sait pas ce qui s’est passé pour que « le prix se retrouve à 2300 FCFA». «Nous n’allons pas l’accepter, car au Mali quand les prix augmentent, leurs réductions causent problème », lance Mme Koné.

Il faut rappeler qu’en plus de la viande, d’autres denrées de première nécessité sont concernées par cette augmentation des prix dénoncée par les populations depuis quelques mois à travers le pays.

Face à ce rejet des nouveaux prix, le gouvernement et le syndicat des bouches pourront-ils revoir leur protocole d’accord ?

BK LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils