lundi 30 mars 2020
Accueil | Société | ACADEMIE DE LEADERSHIP POUR DES JEUNES CITOYENS ACTIFS (AL-JCA) : Préparer les jeunes à assumer leur citoyenneté afin de mieux servir leur communauté

ACADEMIE DE LEADERSHIP POUR DES JEUNES CITOYENS ACTIFS (AL-JCA) : Préparer les jeunes à assumer leur citoyenneté afin de mieux servir leur communauté

La JCI Kalaban, conformément à sa mission citoyenne qui est d’offrir des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la capacité de créer des changements positifs dans leur communauté prépare la 2e édition de l’Académie de leadership pour des Jeunes citoyens actifs (AL-JCA). Il s’agit de mieux outiller les jeunes à assumer les devoirs de citoyens modèles, mais aussi pour affronter les défis actuels.

 

Renforcer les capacités de ses membres en citoyenneté active et en leadership ! Tel est l’objectif visé par la Jeune chambre internationale de Kalanba (JCI Kalaban) en initiant l’Académie de leadership pour des Jeunes citoyens actifs (AL-JCA). Une activité de formation est prévue les 27, 28 et 29 mars 2020 au Lycée public de Kalabancoro.

Au finish, il s’agit de former vingt-cinq observateurs, (pépinières et membres) afin de faire face à la mission de l’organisation et aux défis liés à cette mission ; renforcer les capacités des participants en art oratoire, débat et leadership ; développer le concept de citoyenneté active chez les participants ;

Il s’agit de préparer la jeunesse à  mieux analyser et affronter les défis auxquels l’humanité est confrontée en ce 21e siècle. Il s’agit, entre autres, des guerres, les inégalités sociales, des injustices, de la pauvreté, de la famine, des maladies, de la santé de la mère et de l’enfant, des droits humains, de l’Education, du réchauffement climatique, de la rareté des ressources naturelles…

Cette initiative s’inspire de la voie tracée par l’ancien Secrétaire général sortant de l’ONU (Ban ki Moon) qui, lors de sa visite au siège de la JCI, déclarait, «en tant que jeunes leaders, vous détenez la clé pour résoudre certains des défis les plus pertinents de notre temps». «Alors, nous nous posons la question de savoir comment y arriver ?», nous explique Aminata Diallo, la directrice du projet.

Et de préciser, «au Mali, plus spécifiquement à Kalabancoro, l’un des problèmes sociaux les plus cruciaux est le recul de la citoyenneté active, le civisme et de leadership efficace. Le plus grand nombre des problèmes auxquels notre communauté est confrontée sont dus à un manque de citoyenneté exemplaire et nous nous devons de construire cette citoyenneté. Cette citoyenneté active est l’une des clés d’un développement durable».

C’est pourquoi la JCI Kalaban œuvre à prendre des initiatives visant à permettre aux jeunes de détecter les causes réelles des problèmes dans leurs communautés, analyser et proposer des solutions innovantes et durables afin d’entreprendre des actions pour réduire voire anéantir les problèmes. Et cela tout en impliquant toutes les parties de la société civile comme partenaires.

La formation consiste à établir une commission de projet mise en place pour l’exécution du projet. L’AL-JCA sera animée par un panel d’éminents formateurs de l’Institut National de formation de la JCI Mali et des leaders locaux non JCI ayant bâti une brillante réputation pour ainsi inspirer de nombreux jeunes. Les séquences de formation s’articuleront autour des ateliers permettant le partage d’expérience et de mise en situation de propositions d’action.

Le critère principal de participation est de s’acquitter des frais d’inscriptions (7 000 F Cfa pour les OLM, 5 000 Cfa pour les universitaires et 4000 Cfa pour les membres des clubs). La formation s’adresse aux membres, aux observateurs, à l’organisation filleule de Baguinéda en création, les clubs JCI et tout membre JCI désirant y participer.

«La réalisation de ce projet d’académie locale renforcera à coup sûr l’engagement et les initiatives de civisme et la volonté de bien servir sa communauté bénévolement et renforcera la confiance entre les participants», explique Aminata Diallo.

Sans compter que, a-t-elle conclu, «les bénéficiaires seront outillés en termes de citoyenneté active, de leadership et de développement durable à travers les sessions de formation, séances d’ateliers, open forum, concours d’arts oratoires et de débats. Biens intégrés, ils seront de véritables remparts face aux défis de la communauté».

Kader Toé

LE MATIN

Malick Diancoumba

Voir aussi

INSÉCURITÉ À BAMAKO : LE SERGENT-CHEF DE POLICE OUMAR DIARRA A ÉTÉ BRAQUÉ, DÉPOSSÉDÉ DE SON ARME DE SERVICE ET DE SA MOTO

Le jeudi 19 Mars 2020 vers 19 heures à Kalaban-Coura non loin du poste de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils