dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Société | Aboubacar Sidick Fomba, président de la COCIREM et membre du FPR : “La réussite de la manifestation du MP4 est due au fait que  les  Maliens sont pour un militaire’’ 

Aboubacar Sidick Fomba, président de la COCIREM et membre du FPR : “La réussite de la manifestation du MP4 est due au fait que  les  Maliens sont pour un militaire’’ 

Pour une transition politique réussite, Aboubacar Sidick Fomba, président de la COCIREM et membre du FPR a fait une série de propositions. Selon lui, “le M5_RFP  doit également  se mettre du côté du CNSP  pour atteindre son objectif de refondation  du Mali, car il est le responsable moral des conséquences de la chute d’IBK’’.

Au lendemain du renversement du régime d’IBK, les maliens réécrits une nouvelle page de son histoire. Pour cela, il faut composer avec tous les citoyens. Un fait que le politicien, Aboubacar Sidick Fomba ne voit pas d’un bon œil. Pour lui, les vieux politicards doivent se taire. “Ceux qui ont géré le Mali pendant ces 29 ans de démocratie doivent avoir la décence de se taire’’, dit-il.  Pour lui, ils sont responsables de la prise du pouvoir par les militaires à cause de leur incapacité et leur incompétence. Il pense que le Mali vit les conséquences  de la pratique constitutionnelle de la 3e république. C’est pourquoi il estime qu’il est impératif de sortir de cette constitution de la 3e république qui fait du président démocratiquement élu un Monarque républicain.

Au sujet, de la transition, il opte pour une refondation du Mali. Car vouloir organiser une transition en faisant l’impasse sur celle-ci serait une posture très dangereuse pour le Mali. C’est  pourquoi la durée de la transition  proposée  par la CEDEAO, selon lui,  est en déphasage totale avec la singularité et l’historique de la crise malienne.

Pour le choix du président de la transition, il affirme que “les exigences de la CEDEAO pour un civil sont contraires à la perception du peuple malien.’’ C’est ce qui, selon lui, explique en partie la réussite  de la manifestation du MP4.

S’agissant du M5-RFP, il pense que ce mouvement doit tirer les enseignements pour non seulement changer la stratégie et procéder à la redynamisation, mais doit également  se mettre du côté du CNSP  pour atteindre son objectif de refondation du Mali, car il est le responsable moral des conséquences de la chute d’IBK.

Les contestaires d’IBK doivent également éviter de donner  l’impression d’une alternance politique par une révolution populaire. Pour  se faire, ils doivent affronter les prédateurs et les opportunistes politiques et baliser le terrain pour le CNSP  afin  d’obtenir la refondation demandée par ceux qui ont sacrifié leur vie.

“Le peuple a accompagné le M5-RFP à  cause de leur souffrance et non à cause de ceux qui le  dirigent donc en s’éloignant du combat pour abréger la souffrance du peuple,  se dirigera droit au mur », dit-il.

Pour finir, le président de la COCIREM a invité le  peuple  malien à  faire de cette transition  une véritable refondation du Mali.

Bourama Kéïta

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

TRANSITION POLITIQUE AU MALI : vers un bras de fer CNSP/CEDEAO ?

Comme il fallait s’y attendre, la CEDEAO aura pris le contre-pied des résolutions prises par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils