mercredi 25 novembre 2020
Accueil | Société | 8e Réunion du Comité de Pilotage du Programme Conjoint d’Appui à la Gestion Intégré des Ressources en Eau : ‘’ Une clé appropriée pour concilier les besoins du développement socioéconomique et la durabilité des écosystèmes ‘’

8e Réunion du Comité de Pilotage du Programme Conjoint d’Appui à la Gestion Intégré des Ressources en Eau : ‘’ Une clé appropriée pour concilier les besoins du développement socioéconomique et la durabilité des écosystèmes ‘’

Le Conseiller Technique chargé de l’Eau au ministère de l’Énergie et de l’Eau, M. Famakan Kamissoko a présidé la cérémonie de la 8e Réunion du Comité de Pilotage du Programme Conjoint d’Appui à la Gestion Intégré des Ressources en Eau (PCA-GIRE). C’était hier jeudi 24 septembre 2020, à l’Hôtel ONOMO, en présence des Ambassadeurs au Mali  du Royaume des Pays-Bas et du Royaume de Suède ; les membres du Comité de pilotage ; le Coordinateur de Wetlands International ; et de l’Ordonnateur délégué de la Cellule GIRE de Kankan (Guinée).

À l’entame de la cérémonie de la 8e Réunion du Comité de Pilotage du Programme Conjoint d’Appui à la Gestion Intégré des Ressources en Eau, M. Famakan Kamissoko, Conseiller Technique chargé de l’Énergie au ministère de l4Energie et de l’Eau a tenu à remercier sincèrement les Royaumes des Pays-Bas et celui de la Suède pour leurs appuis au financement dudit programme.

Il a rappelé que la gestion des ressources en eau demeure aujourd’hui plus qu’hier, une préoccupation majeure du développement socioéconomique et environnemental du Mali.

« Cette préoccupation s’affirme davantage avec la récurrence des déficits hydrologiques et des phénomènes extrêmes liés aux changements climatiques que nous connaissons. Face aux risques prévisibles et pour anticiper sur les effets néfastes. Le ministère de l’Energie et de l’Eau a opté pour la gestion intégrée des ressources en eau », a-t-il déclaré.

Avant de rassurer que la gestion intégrée des ressources en eau reste la clé appropriée pour concilier les besoins et impératifs de développement socioéconomique, ainsi que la durabilité des écosystèmes. Elle permet également de favoriser le lien Eau-Energie-Sécurité alimentaire-Ecosystèmes.

À cet effet, le PCA-GIRE est une initiative conjointe majeure du gouvernement du Mali et des Ambassades des Royaume des Pays-Bas et de la Suède au Mali, qui doivent être préservé pour une gestion durable de nos ressources naturelles et plus particulièrement, celle du Bassin du Fleuve Niger, notre artère vitale.

À l’en croire, de son démarrage en 2015 à nos jours, en dépit des difficultés rencontrées, ledit programme a enregistré des résultats encourageants, notamment : « la réalisation de l’étude  d’impact des changements climatiques sur la quantité et la qualité des ressources en eau et leur usage ; l’accompagnement des comités locaux de l’Eau ; le renforcement des capacités techniques des directions nationales de l’Hydraulique ainsi que des laboratoires de qualité d’eau du Mali et de la Guinée et leurs démembrements ; l’élaboration du schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) du Sourou, potion malienne ». Cela a permis l’amélioration du suivi des ressources en eau et du développement d’outils d’aide à la décision.

Il a poursuivi que la période 2018-2019 a été marquée par une étape importante pour le programme avec l’élaboration des programmes nationaux GIRE et aménagement hydraulique et leurs premiers plans opérationnels 2019-2022. En effet, le programme a fait l’objet d’une réorientation basé sur la théorie du changement qui a abouti à l’élaboration d’un document réorienté 2019-2020. Aussi, une harmonisation dudit document réorienté et celui du 1er plan opérationnel GIRE a été faite.

Le principal défi à lever au courant 2019-2020 est sans doute, la mise en œuvre du plan consolidé issu de la fusion du PCA-GIRE réorienté et du 1er plan opérationnel dudit programme.

La présente a pour objet l’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations de la précédente réunion ; l’examen et l’adoption du rapport technique et financier de l’année 2019 ; l’examen et l’adoption du plan de travail budgétaire annuel (PTBA) 2020 et 2021 du PCA-GIRE

Aïssétou Cissé

Malick Diancoumba

Voir aussi

VIOLENCE BASEE SUR LE GENRE : Sidiki Diabaté condamné à porter la croix de notre démission collective ?

En plus de 20 ans de carrière, j’ai été rarement embarrassé par le traitement d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils