vendredi 3 décembre 2021
Accueil | Important | 56e Anniversaire de l’armée malienne : Un deuil national sur fond d’amalgame de menaces et de promesses

56e Anniversaire de l’armée malienne : Un deuil national sur fond d’amalgame de menaces et de promesses

Trois évènements de tailles ont marqué la vie publique de notre pays la semaine dernière. Il s’agit, de l’attentat à la voiture piégée à Gao avec un bilan lourd, l’inauguration d’un avion pour les l’armée  de l’air malienne et la célébration du 56e Anniversaire de la création de l’armée nationale.

Vers le petit matin de journée du vendredi, la ville de Gao a été victime d’une déflagration des charges contenues dans trois barils placés à bord d’une voiture peinte aux couleurs du MOC (mécanisme  opérationnel de coordination). Cet attentat ignoble, lâche et criminel  a fait sur le champ plus d’une soixantaine de morts et plus d’une centaine de blessés graves. Devant la gravité de cet attentat, le Ministre de la Défense et le Président de la Commission de défense de l’Assemblée Nationale se sont aussitôt rendus à Gao au chevet des victimes. Cette délégation dépêchée par le Président de la République avait apporté la somme de 30 millions de francs CFA pour les premiers soins des blessés et les préparatifs des funérailles pour certains morts devant être inhumés sur place et au même jour.

Au passage, il faudra, préciser que les combattants de la CMA, de la Plateforme et des FAMA ont, à la fois, été victimes de cet attentat ; car, la déflagration a eu lieu au moment où tous étaient en rassemblement, au mât,  du camp du MOC.

Ainsi, dès le lendemain, jeudi 19 janvier, le Président IBK  en personne s’est rendu sur les lieux à bord d’un avion tout neuf payé récemment par notre pays pour l’armée de l’air avec un aréopage complément malien. Sur place, le Président IBK n’a pas tari de mots pour dénoncer et fustiger cet attentat tout en menaçant les auteurs qu’il qualifia  des criminels « sans loi ni foi ».

S’adressant aux FAMA sur place, le Président IBK a dit : « le MOC contribue à la fraternisation de notre peuple. Malgré cet acte de sabotage, notre pays continuera sa marche et triomphera. Les Maliens ne cèderont pas face à ces ennemis. Elmourabitoune paiera cher cet acte. Nous allons combattre le monstre, nous le poursuivrons jusqu’à ces extrémités».

Mais, cependant, il est incompréhensible et inimaginable qu’un pays aussi vaste que le nôtre, le Maliba, il n’y ait aucun avion, aucun moyen aérien à la disposition de l’armée de l’Air. Donc, osons espérer qu’avec ce nouvel appareil, il y aura la montée en puissance de nos forces aériennes. Et puis, IBK a promis à nouveau que les moyens nécessaires seront mis à la disposition des forces armées et de sécurité nationales. Une promesse qu’il a toujours tenu ; cela, bien avant son arrivée aux commandes de l’Etat malien. C’est sur cette même base de promesses qu’il a pu se faire élire démocratiquement par les Maliens. Mais toujours l’on est avec dans la phase des promesses et des menaces face à la crise du Nord.  «Nous ne lésinerons sur aucun moyen permettant à nos soldats de réussir leur mission de défense de la patrie. Il faut savoir que l’armée est le creuset de l’unité nationale. C’est pourquoi je n’épargnerai aucun effort pour rendre les FAMA dignes du Peuple malien et recouvrer leur honneur », voilà ce qui est devenu leitmotiv chez lui.

S’agissant des victimes, le Président IBK dit : «la nation leur rendra l’hommage qui leur est du».

A Kati, précisément à la place d’armes, le vendredi 20 janvier dernier, date anniversaire de la 56e Anniversaire de la création de l’armée malienne, le Commandant en Chef des Forces armées et de sécurité nationales a déposé un gerbe de fleurs à la stèle d’armes du soldat inconnu, avant de faire la revue des troupes. Trois jours de deuil national qu’il a décrété obligeant,  ce fut une célébration sobre ; car, les drapeaux sont en berne. Cela, en  signe d’hommage aux 77 victimes mortelles de l’attentat de Gao. Un deuil national observé sur fond de mélange de menaces et de promesses.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils