dimanche 11 avril 2021
Accueil | Santé | 10 jours de grève dans le secteur de la Santé : La grève partiellement suivie, depuis hier

10 jours de grève dans le secteur de la Santé : La grève partiellement suivie, depuis hier

 

Les CHU et hôpitaux de Bamako et Kati de Bamako et Kati observent depuis hier, lundi 1er mars, un arrêt de travail. Ce mouvement de dix (10) jours exclut le service minimum et les urgences chirurgicales. 12 points de revendication figurent dans leur plateforme revendicative. Ils réclament entre autres l’amélioration des conditions de travail dans les hôpitaux, la sécurité et le remboursement des primes prélevées. Après la journée de lundi, les grévistes estiment que le mouvement est suivi par tous les CHU à l’exception de Point G alors que de son côté, le ministère de la Santé affirme que sur les cinq hôpitaux annoncés, 3 fonctionnent normalement.  

À l’hôpital Gabriel Touré, la grève est effective. Sur place, on peut constater un personnel réduit et un manque d’affluence. Sur les 12 points de revendications présentées par les grévistes, au moins 6 points ont été discutés, mais aucun accord n’a été trouvé, selon les grévistes. Le personnel de la santé se dit principalement « peiné » par les prélèvements de salaires et primes en cette période de Covid19. Les agents de santé crient leur désarroi face à ce qu’ils considèrent comme « un mépris ». « Nous avons été victimes de mépris, de négligence de la part de ces mêmes autorités. Au moment où tous les pays du monde s’organisent pour mieux motiver leur personnel soignant. C’est le moment choisi par les autorités maliennes pour procéder à des coupes drastiques des primes et salaires des travailleurs sans l’en aviser depuis un an »,déplore Djimé Kanté secrétaire général adjoint du syndicat des travailleurs CHU Gabriel Touré et porte-parole des CHU de Bamako et Kati. Aussi les personnels de santé demandent à être sécurisés dans leur travail.  

Du côté du ministère de la Santé, on estime que le mouvement de grève n’est pas effectif dans tous les hôpitaux. « Seuls deux hôpitaux ont suivi sur les 5 annoncés. Il s’agit du CHU Gabriel Touré et l’hôpital dermatologique de Bamako »,affirme Issoufi Maïga, chargé du dialogue social au ministère de la Santé. Selon lui, un point de revendication a fait l’objet d’un accord partiel, mais les 4 autres points font l’objet de blocage. Toutefois, le gouvernement appelle les grévistes à revenir à la table de négociation, dit-il.  

Par ailleurs, les syndicats de la Santé rassurent l’opinion que pendant les 10 jours de grève, un service minimum et les urgences chirurgicales seront assurés. Mais au sein de la population, la peur de voir les patients laissés à leur triste sort resurgit. De la nécessité pour le gouvernement d’engager des discussions pour éviter les pertes en vies humaines et économiques.   

Bourama Kéïta  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Coronavirus au Mali: L’Astrazeneca fait-il son effet ?    

Après des analyses sur le vaccin ASTRAZENECA pour cause d’effets secondaires, les autorités du pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils