mercredi 20 juin 2018
Accueil | Oeil du combattant | Style vestimentaire des femmes maliennes pendant le Ramadan : A chacune son hijab et son voile !

Style vestimentaire des femmes maliennes pendant le Ramadan : A chacune son hijab et son voile !

Le mois de ramadan est un mois béni, de partage, de solidarité et surtout pour l’adoration du Tout Puissant Allah. Le constat laisse apparaître que de plus en plus les jeunes filles maliennes particulièrement celles de Bamako se mettent au diapason de ce mois religieux. De ce fait, elles changent de style vestimentaire en troquant des pantalons, des mini-jupes et d’autres tenues indécentes contre des hijabs, pagnes et voiles. Un comportement salutaire, seulement s’il devait continuer après le ramadan.
Dans les media, sur les réseaux sociaux et lieux de causerie, le style vestimentaire des jeunes filles de la capitale a été décrié. A travers les rues de Bamako, la nouvelle génération de la gente féminine ne faisait pas la différence entre la tenue de soirée et celle de ville ou de travail. Dans les établissements scolaires et universitaires les spectacles de défilé de mode (mode d’habillement des jeunes-filles) étaient monnaie courante. Mais actuellement, en raison du respect du mois de ramadan, force est de reconnaître que le changement du style vestimentaire chez les jeunes filles est une réalité au Mali. Sans embrasser la culture arabe, les femmes maliennes, surtout les adolescentes ont bien compris qu’en raison des spécificités et exigences de ce mois, il n’est pas bienséant de s’habiller indécemment. De ce fait, le mois de ramadan a maintenant changé le mode d’habillement des jeunes filles, surtout de Bamako. Lesquelles, pour la plupart, évitent de se promener sur les places publiques et dans les grandes rues en pantalons, mini-jupes ou d’autres tenues non appropriées pendant ce mois béni.
Elles apparaissent de plus en plus belles en djellaba, hidjab, tissus de pagne avec la tête couverte.
Aminata Diallo, une secrétaire dans une entreprise privée de la place donne les raisons de son changement de style vestimentaire en ces termes : « En temps normal, je prends du plaisir à m’habiller comme bon me semble, avec souvent des jupes courtes et des tenues près-du-corps. Mais étant donné que j’incarne l’image de ma société, le respect de ce mois important m’a obligée à adopter un style vestimentaire qui s’accommode avec les principes religieux et les vertus de notre société ». Elle, pour des raisons de santé, n’a pas observé le jeun, mais n’entend visiblement porter préjudice à certains usagers de leur structure.
En effet, il est évident que le changement n’est pas qu’au niveau du style vestimentaire seulement, mais aussi dans les comportements. Certaines, qui en temps normal ne faisaient même pas les cinq prières quotidiennes, deviennent des pratiquantes modèles. Elles fréquentent la mosquée, se mettent à faire la cuisine collective et font des sacrifices.
Quand le paraître prend le dessus sur la foi !
Pour de nombreux observateurs, ce changement de style vestimentaire des jeunes filles est l’effet positif de la grande communication de sensibilisation qui entoure ce mois béni. Notamment, les séances de prêche qui se passent sur les différentes radios, dans les groupes d’amis des réseaux sociaux et l’apport des medias.
Cependant, pour certains, il ne s’agit pas de cela. Car pour eux, le changement de style vestimentaire des jeunes-filles pendant ce mois relève plutôt d’une crainte des regards de la société et pour d’autres le simple goût de paraître pieuse tout en violant tous les autres interdits de la religion en cachette.
Cet avis est partagé par Oumar Dembélé, un magasinier, qui estime que les jeunes filles s’habillent décemment pendant le ramadan par simple peur de la société et non à cause de Dieu. « C’est juste par crainte de ce que les gens vont dire quand elles s’habillent autrement durant ce mois béni et respecté par la majorité de la population. La société a eu un impact sur elles, elles n’ont pas le choix sinon ce n’est pas par peur de Dieu » affirme-t-il.
Le changement relève de l’éducation familiale !
Cette affirmation est battue en brèche par Assitan Thiam, une étudiante. « Ce changement vestimentaire est dû au respect de ce mois béni par Allah et ses prophètes (paix et salut sur lui). Donc le fait de le respecter est un fait de Dieu. Les jeunes filles se sentent obligées de vénérer ce mois car c’est cette éducation qu’elles ont reçue dans leur famille » a-t-elle fait savoir. Pour elle, que ça soit le ramadan ou pas, les filles doivent s’habiller comme l’islam nous l’indique. D’ailleurs, elle invite ses sœurs présentes sur les réseaux sociaux, à changer leur profil durant ce mois de ramadan. « Avec son visage bien découvert sur son profil, on peut causer des préjudices à des jeuneurs » dira-t-elle.
Il faut le dire, le changement de style vestimentaire n’est pas perceptible seulement chez les filles pendant le mois de ramadan. Chez les garçons aussi, on remarque l’abandon des styles habituels, tel le« saggy » (laissé son pantalon sous les fesses en laissant paraitre les sous-vêtements) au profit des looks respectueux, dont des tuniques et chemises arabes. L’habit ne fait pas le moine, mais le Ramadan.
Par Mariam SISSOKO

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Recrudescence des attaques mortelles au centre du Mali : Un Gendarme tué à Toguéré Koumbé et quatre civils morts dans l’explosion d’un IED vers Dialloubé

Au moment où Bamako vit au rythme des combines politiciennes aux ardeurs de la campagne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *