vendredi 19 janvier 2018
Accueil | Important | Quelques grandes dates de la rébellion touareg de 1992 à 2002

Quelques grandes dates de la rébellion touareg de 1992 à 2002

Juillet-août 1991 : La Conférence nationale organisée à Bamako rassemble un grand nombre de délégués alors que le Mali tente d’établir une démocratie fonctionnelle.

12 janvier 1992 : La nouvelle Constitution est adoptée par référendum à une écrasante majorité.

11 avril 1992 : Le Pacte national est signé par le gouvernement et un groupe de coordination des rebelles Touaregs est créé. Le Pacte prévoit la régénération économique du Nord, des initiatives de réconciliation nationale, la décentralisation et l’intégration des Touaregs au sein de structures militaires et civiles.

Avril 1992 : Alpha Oumar Konaré, ancien ministre, consultant des Nations-Unies, remporte les premières élections multipartites. Son parti, l’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA), remporte les élections législatives.

Décembre 1993 : Le Lieutenant-colonel Oumar Diallo mène une tentative de coup d’État.

Janvier 1994 : La dévaluation de 50 pour cent du FCFA entraîne une hausse importante du coût de la vie et provoque des manifestations.

Mai 1994 : Malgré une série d’initiatives de paix au niveau local et national, les tensions s’aggravent dans le Nord, en particulier entre les communautés sédentaires Songhaï, les Touaregs et les Arabes. Elles ont pour résultat la formation du Mouvement patriotique Ganda Koy (Mpgk) malien des miliciens Songhaï. (Ganda Koy – «maîtres de la terre» en songhaï).

Janvier 1995 : Les accords de Bourem sont signés par le Mpgk et le Front populaire pour la libération de l’Azawad (Fpla), principalement composé de Touaregs. Ils marquent une percée significative en désamorçant les tensions ethniques.

27 mars 1996 : La cérémonie de la Flamme de la paix est organisée à Tombouctou, alors que des centaines d’armes à feu sont détruites et que les mouvements touaregs armés et le Mpgk sont officiellement dissous.

Mai 1997 : M. Konaré est réélu.

Juin 2002 : Amadou Toumani Touré est élu président après avoir exclu un retour en politique.

SOURCE: INFO SEPT \\ LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

PROJET REGIONAL D’APPUI AU PASTORALISME AU SAHEL : un matériel d’une valeur de 409 millions de F CFA remis par le ministre de l’élevage

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Ly Taher Dravé a présidé, mardi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *