lundi 10 décembre 2018
Accueil | Politique | Le Premier ministre au siège du parti SADI: Oumar Mariko demande la pérennisation des échanges politiques !

Le Premier ministre au siège du parti SADI: Oumar Mariko demande la pérennisation des échanges politiques !

En compagnie d’une forte délégation, dont le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga a été reçu dans la matinée du vendredi 16 novembre par le Dr Oumar Mariko au siège du parti de la Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI). A sa sortie de cette rencontre, Dr. Mariko devant la presse a exhorté le Premier ministre à pérenniser de tels cadres de dialogue avec les responsables des partis politique et de veiller à la mise en œuvres des propositions qui en résultent.

Loin des commodités de la Primature, Soumeylou Boubèye Maïga sur instruction du président de la République, a pris son bâton de pèlerin pour tâter le terrain politique depuis une dizaine de jours. Il s’agit, pour le PM Maïga de rencontrer les responsables politiques afin de favoriser l’apaisement du climat social. Dans cette démarche le PM très attaché à la volonté d’écoute mutuelle n’a occulté aucun homme politique, sans considération de courant politique.
Après avoir fait le tour de nombreux Etat majors politiques et résidences des leaders, le Premier ministre a été accueilli vendredi dernier au siège du parti SADI par Dr Oumar Mariko.
Après, les salutations d’usage, il a exposé à Dr Mariko et aux cadres de son parti présents les raisons de sa visite. Qui se résument essentiellement en une démarche de dialogue politique pour débattre des sujets brulants de l’heure, dont les concertations sur la réorganisation territoriale et la prochaine assise sociale.
A sa sortie pour accompagner le PM, Dr Mariko a bien voulu donner ses impressions à la presse sur ce qui a été le fruit de ces échanges. Il a tenu tout d’abord à rappeler que Soumeylou Boubeye Maïga est un camarade de lutte de longue date. Cependant, il n’a pas manqué d’exprimer ses préoccupations sur l’évolution du pays. « Je ne crois pas que l’objet de notre lutte ai été abouti, car le Mali aujourd’hui sous votre gouvernance est confronté à plusieurs difficultés qu’auparavent » a-t-il déclaré, tout en précisant qu’il y a des difficultés dans le secteur de l’éducation, la santé, la justice et tant d’autres.
Revenant à l’essentiel, il dira que le dialogue actuellement au Mali entre les différents responsables politiques et les tenants du pouvoir, est devenu une denrée rare. « Même, si on se voit pour discuter, les convenus ne sont pas mise en œuvre » a-t-il déploré.
En outre, se prononçant sur la suite des présidentielles, le président du parti Sadi dira à l’organisateur du scrutin des deux tours de la présidentielle, qu’il n’y a pas eu d’élection. « Pour nous, il n’y a pas eu d’élection » a-t-il répété.
Selon lui, ceci étant la seule chose qui pourrait calmer les ardeurs, n’est autre que le dialogue entre les partis, cela pour le bien du Mali et des Maliens.
Par ailleurs, il a souligné que son parti avait écrit aux autorités publiques pour souligner l’impossibilité de la tenue des élections législatives à la date énoncée. Cependant, dit-il, la SADI n’avait aucune volonté d’encourager les députés à demander une prorogation de leur mandat.
Avant de terminer, Dr Mariko est revenu sur les difficultés du pays et exprimé au PM la nécessité de poursuivre ce cadre d’échange avec les responsables des partis politiques pour l’apaisement du climat social.
Par Moïse Keïta LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Marche du FSD et du Cofop : Tiébilé met en garde Soumeylou

Une forte Délégation de Religieux a été reçue au siège du Front pour la Sauvegarde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :