jeudi 19 juillet 2018
Accueil | Votre opinion | Le coup de gueule du Dr Idrissa Tounkara !

Le coup de gueule du Dr Idrissa Tounkara !

Chers compatriotes maliens et maliennes, ce qui se passe et ce qui s’est passé ne sont cachés à personne. En 2017, le Mali a connu une grève des agents de santé de 38 jours avec ses conséquences en perte de vies humaines. Actuellement encore, la santé est à plus d’une semaine de grève. Qui a vu un seul pas de marche de l’opposition ou attendu un seul mot de cette opposition ou celui d’un crieur public ? Mais et pourtant, c’est le slogan de tous. Pour l’opposition malienne notre ange gardien, la santé après tout. Cette opposition se lève un jour, rassemble certains jeunes maliens pour marcher. La raison c’était de prévenir la fraude électorale. Je dis bien de prévenir une situation irréelle. Elle était prête d’aller en guerre pour cela. En exposant la vie de milliers d’individus innocents. Je voudrais leur faire savoir la raison indiscutable de marcher. La grève du secteur de la santé est une raison valable de marcher. Santé passe par la richesse. Nous n’avons pas d’autres choses à faire Boua a Bla, Boua a tah. Ils ont tous occupé des postes stratégiques dans ce pays. Qu’est ce qui a changé? Mais qui veut abattre son chien l’accuse de la rage. Nous ne sommes pas dupes, le Mali est plein d’individus intelligents. Nous comprenons le petit jeu. Notre soit disant ange gardien ne se soucie que de son pain. Cette grève touche même les non nationaux qui viennent se faire soigner au Mali. Les autres envoient des satellites en orbite. Nous, c’est Boua a Bla Boua a tah ! Même les enfants sont contaminés. Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais qu’on te fasse. Cessons de calomnier pour une place éphémère, cessons d’être arrivistes. Quiconque se sert de l’épée périra par l’épée. Cessons d’être des simples consommateurs. Soyons productifs, pensons aux projets de développement, des usines, des buildings et autres. Fais ce que tu dois, advienne que pourra. Le chef peut commettre des erreurs, il n’est pas omniscient. On lui cache souvent la vérité. Ne dit-on pas que la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ? Il est temps qu’on prenne les choses en mains. Le temps du grand changement est arrivé. Certes, le Mali ne sera pas fait en un jour mais commençons. Il n’y a que le premier pas qui coûte. Tout vient à point à qui sait attendre.
Dr Idrissa Tounkara

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CONFERENCE EPISCOPALE DU MALI : «Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau »

Dans une lettre adressée à la communauté catholique et à tous les Maliens de bonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *