jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Oeil du combattant | Il s’enfuit avec la femme de son intime ami

Il s’enfuit avec la femme de son intime ami

Les faits se sont passés en octobre courant dans un village de la 5e région administrative du Mali. L’histoire met en relief deux intimes amis qui se sont séparés pour de bon dans la vie à cause d’une femme.
Nous désignerons par K. A. le cocu, A. T. le traitre et F. D. la frivole. Ils sont tous originaires du même village.
K. A., à qui la vie a souri vit Bamako depuis une trentaine d’années. La distance n’est pas un problème pour lui, car il se rend au village plusieurs fois par an. A chacune de ses venues au village, il est en compagnie d’A. T., son intime ami. Il est difficile de voir l’un sans l’autre à tel point que les villageois les qualifient de jumeaux. Ils sont restés ensemble jusqu’à ce jour où leur amitié a pris fin par la faute de F. D., la femme frivole, selon les termes de certains villageois. Celle-ci est une jeune fille du village au charme irrésistible. Elle ne laisse personne indifférent à son passage dans la rue. Beaucoup de jeunes ont tenté de conquérir son cœur. En vain. La chance sourit à K. A. qui parvient à lui faire accepter sa proposition de mariage.
Toutes les démarches de mariage ont été faites par les deux intimes. Le mariage religieux fut célébré en octobre 2017. Les conjoints passèrent deux nuits ensemble avant que K. A. ne retourne à Bamako pour les besoins de service. Durant ces moments, les trois étaient ensemble jusqu’à des heures tardives de la nuit.
K. A. retourne à Bamako. Les choses gâtèrent pour lui, car, A. T. convainc F. D. de l’accepter comme épouse et ils quittèrent le village pour une destination inconnue. Informé de la situation, K. A. retourne au village et constate les faits. Il n’en revient pas. Mais le mal est déjà fait.
Des citoyens se posent les questions suivantes : qu’est-ce qui a poussé A. T. à jouer ce tour à son intime ami ? F. D. n’était-elle pas une frivole ? Une fois mariée n’allait-elle pas mettre la vie de K. A. en danger ? Ce sont des questions qui taraudent les esprits des citoyens avisés.
En attendant, le cocu de mari a pris son mal et est retourné à Bamako. Les deux infidèles courent toujours.
Cette histoire est pleine de leçons pour les jeunes filles et garçons qui se jettent dans les bras des premiers venus. Il y a des préalables à toute union. Primo, la connaissance de celui ou celle avec qui on veut faire sa vie. Secundo, la déclaration d’amour. Cela vous mettra à l’abri des déceptions. Ce que beaucoup de personnes ne respectent pas dans le mariage.
Le développement des Ntic aidant, beaucoup de mariages sont conclus à partir du Net. Ces genres de mariages réussissent difficilement, car une fois ensemble, l’on découvre les vraies faces des uns et des autres. Il suffit d’un petit couac pour voir le mariage volé en éclats.
Pour éviter ces gâchis, choisissez murement votre conjoint ou conjointe. Chers jeunes, vous êtes avertis. A bon entendeur, salut.
Kogui Baba LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Enlèvement du Juge de Niono : Les Régions de Ségou, Koulikoro et Kayes dans la psychose

Depuis l’enlèvement du Président du Tribunal de Niono, Soungalo Koné, le vendredi dernier, aux environs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *