lundi 15 octobre 2018
Accueil | Santé | GESTION DES BIENS DE L’ETAT : Le DG de la Pharmacie populaire du Mali dans des beaux draps

GESTION DES BIENS DE L’ETAT : Le DG de la Pharmacie populaire du Mali dans des beaux draps

En dépit de nos nombreux efforts consentis pour en savoir sur la version du directeur général de la Pharmacie populaire du Mali (PPM), nous avions été bloqués comme s’il confirmait la thèse des locataires dudit lieu. Ces derniers croient fermement que Dr. Moussa Sanogo ne veut que s’enrichir sur le dos du contribuable malien dans l’affaire dite immeuble PPM à côté de la Pharmacie Mohammed V.

Le local convoité est situé au Grand marché de Bamako et servait de restaurant au Phoenicia. Selon une source proche du dossier, l’actuel directeur général de la Pharmacie populaire du Mali voudrait faire de l’immeuble une gestion peu orthodoxe. Dr. Sanogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un ami au fils du président Karim Kéita. Il n’aurait trouvé qu’un seul moyen pour faire sortir les anciens locataires de l’immeuble au nombre de six pour monter les enchères, à travers une agence immobilière dénommée « Globale Immobilière ».
Aujourd’hui, après plus de 20 ans de présence des locataires sans problème, l’agence, qui est soupçonnée être celle du DG de la PPM, se pointe pour leur demander de payer chacun la somme de 15 millions de F CFA équivalent une caution non remboursable. Ce qui fait en tout la bagatelle somme de 120 millions. Mais la question qui taraude l’esprit de bon nombre de personnes est de savoir si ce montant ira dans la caisse de la PPM, voire de l’Etat.
Le doute plane, car si cette agence est une création de Moussa Sanogo, il y a une forte chance que cette initiative ne soit orchestrée que pour enrichir le tiers directeur général Sanogo. Une source bien informée révèle que l’agence immobilière en question aurait été choisie d’une manière opaque par la direction de la PPM.
Ce n’est pas tout, il nous revient qu’une tentative de main mise est en cours par l’actuel DG sur la gestion de tous les biens de la Pharmacie populaire du Mali. Histoire de s’enrichir même le jour où il ne serait plus aux « affaires ».
Signalons que pendant toutes ces années passées, l’immeuble en question était géré par un certain Cheick Oumar Diallo. Ce dernier qui avait été condamné par la Cour d’appel de Bamako vient d’avoir raison à la Cour suprême. Si ce dernier est accusé de n’avoir pas pu payer à la PPM la somme qui lui est due, une autre version des faits signale que c’est l’agent de la PPM supposé apporter l’argent qui aurait bouffé les sous. Ce qui fait croire la thèse d’un complot orchestré par le DG pour s’enrichir.
Nous reviendrons plus en détails sur l’arrêt de la Cour suprême, la gestion des autres biens de la PPM, entre autres…
Abdourahmane Doucouré LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

KORO : Santé Plus Koro et Ginna Dogon de la FMOS/FAPH volent au secours de la population

Du 15 au 22 septembre 2018, l’association Santé Plus Koro et l’association Ginna Dogon de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *