samedi 15 décembre 2018
Accueil | Politique | Financement de Mali numérique 2020: Le ministre Touré acquiert à l’unanimité le quitus des députés !

Financement de Mali numérique 2020: Le ministre Touré acquiert à l’unanimité le quitus des députés !

Jeudi, le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré était devant les députés. Cela, pour défendre le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt concessionnel signé à Beijing entre le gouvernement du Mali et la banque import- export de Chine pour le financement du projet Mali numérique 2020. A l’unanimité des députés présents, ce projet de loi a été adopté sans réserve. Un déclic pour l’amorce de ce projet majeur de développement des outils du numérique dans notre pays.
Développer l’accès universel aux NTIC, garantir la sécurité et la fiabilité du réseau national et promouvoir les infrastructures de communication, tels sont entre autres objectifs visés par le Projet Mali numérique 2020. Dont le démarrage effectif est au centre des actions du ministère de l’Economie Numérique et de la Communication, conformément au programme présidentiel du président Ibrahim Boubacar Kéita. A cet effet, le Gouvernement de la République du Mali et la banque import- export de Chine ont signé en septembre dernier à Beijing un accord de prêt concessionnel pour le financement du projet Mali numérique 2020. Ce prêt qui porte sur une enveloppe de 94 milliards de francs CFA environ permettra la réalisation de nombreuses infrastructures de nouvelles technologies de l’information et de la communication. Au nombre desquelles, la pose de la fibre optique de Mopti à Labezanka.
Selon le président de la Commission, Education, Culture et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Siaka Sangaré ce projet va concerner la pose de la fibre optique sur 817,4 km à travers le pays. « Il permettra de rendre le réseau plus fluide et soutenir la vulgarisation des réseaux des opérateurs téléphoniques et fournisseurs d’internet dans les zones les plus reculées du pays » a -t-il soutenu, tout en indiquant que ce projet va créer de l’emploi et permettre aux services de sécurité d’accroitre leur capacité de contrôle en matière de sécurité. Ce n’est pas tout, le député Sangaré a touché du doigt les aspects positifs de ce projet pour le domaine de la santé (médecine vidéo) et de l’Education (vidéo conférence).
Conformément à la vision du président de la République, le ministre Touré devant les députés a souligné que l’impératif qui s’impose est de réduire la fracture numérique.
« Autant nous qui vivons à Bamako avons besoin des outils numériques, autant nos compatriotes qui vivent dans les localités reculées en ont aussi besoin » a déclaré Arouna Modibo Touré pour indiquer qu’il ne faut pas de fossé.
Sur les 9200 km de fibres qui seront posées, dira le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, il sera possible de réaliser des infrastructures relatives, à la data, à la téléphonie mobile et de l’internet. Tout cela au profit des populations des zones les plus reculées.
Lors du vote, en raison de l’importance de ce projet, telle expliquée par le ministre Touré les députés ont donné à l’unanimité leur quitus pour l’adoption du projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt signé à Beijing entre le gouvernement du Mali et la banque import- export de chine pour le financement du projet Mali numérique 2020.
Mariam Sissoko LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Marche de l’opposition : Encore réprimée

La marche de l’opposition pour dénoncer les crises qui secouent le pays notamment au Nord …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :